•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan fait appel à une clinique privée pour réduire l'attente pour une IRM

Un patient est allongé pour passer un examen d'imagerie par résonnance magnétique

Le ministre de la Santé de la Saskatchewan, Jim Reiter, estime que des milliers de patients bénéficieront de cet ajout de service.

Photo : iStock

Radio-Canada

L’accès aux examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) sera plus rapide en Saskatchewan à compter de la fin de l'été. Le ministre de la Santé, Jim Reiter, a annoncé mercredi qu'à compter du mois d'août, la province payera la clinique privée Mayfair Diagnostics, située à Saskatoon, pour qu'elle effectue pour elle des examens d'IRM.

Même si les examens se feront dans une clinique privée, les patients n’auront donc pas à assumer les frais médicaux, a précisé le ministre Jim Reiter lors d’un point de presse.

Des milliers de patients du centre et du nord de la Saskatchewan, comme ceux de Regina, pourront bénéficier de cet ajout de service, note par ailleurs le ministre. Il estime que la clinique de Saskatoon sera en mesure d’offrir au minimum 4500 IRM par année.

Le ministre évalue les coûts de cette mesure à 2,4 millions de dollars par année.

Réduire les listes d’attente

L’annonce du ministre de la Santé survient à un moment où le nombre de personnes qui se trouvent sur une liste d’attente pour obtenir un examen d’IRM en Saskatchewan a doublé entre 2015 et 2019.

Plus de 10 000 personnes étaient sur la liste d’attente pour obtenir un examen d'imagerie par résonance magnétique en juin 2019, soit environ 5000 de plus qu’en avril 2015.

Plan serré de Jim Reiter en point de presse.

Le vieillissement de la population et la croissance démographique expliquent notamment que les temps d’attente augmentent dans la province, indique le ministre Jim Reiter.

Photo : Radio-Canada

Cette liste d’attente est trop longue, selon Jim Reiter.

Si on regarde les temps d’attente pour les examens d’IRM en Saskatchewan, en particulier au cours des trois dernières années, nous avons augmenté leur disponibilité de 11 %, mais parallèlement, les demandes ont augmenté de 18 %, ce qui allonge la liste d’attente.

Jim Reiter, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Le vieillissement de la population et la croissance démographique expliquent notamment que les temps d’attente augmentent dans la province, indique le ministre.

Pour réduire les listes d’attente, le ministre a aussi indiqué qu’il envisage de prolonger les heures d’ouverture des cliniques et des hôpitaux qui offrent des examens d’IRM. Il n’a toutefois pas précisé à quel moment et à quels endroits cette mesure sera déployée.

Avec les informations de Gregory Wilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Soins et traitements