•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple d’Insulaires à bord du Diamond Princess de retour au Canada

helen-mckenna

Un couple d'Insulaires confiné sur le Diamond Princess a hâte de rentrer au Canada.

Photo : Autre banques d'images / Helen Mckenna

Radio-Canada

Des dizaines de croisiéristes canadiens à bord du Diamond Princess ont été rapatriés par avion jeudi soir. C'est le cas d'un couple de l’Île-du-Prince-Édouard. Maintenant mis en quarantaine pendant deux semaines à Cornwall, en Ontario, Helen et John McKenna seront autorisés à retourner à l'Île-du-Prince-Édouard le 6 ou le 7 mars.

Les McKenna font partie des 256 Canadiens qui ont été mis en quarantaine sur le bateau de croisière au large du Japon.

Tous les Canadiens évacués du Diamond Princess à bord de l'avion nolisé par Ottawa doivent se soumettre à cette nouvelle période de quarantaine de 14 jours à leur arrivée au pays, quel que soit leur état de santé.

Helen McKenna prévoit qu'elle et son mari mettront un certain temps à se détacher de cette expérience et à se réadapter avant de retourner au travail.

À bord du navire

Le navire était le principal foyer d’infection à coronavirus à l’extérieur de la Chine continentale.

Le nombre de Canadiens qui ont contracté le COVID-19 à bord du Diamond Princess a bondi de 32 à 43, a annoncé mardi Affaires mondiales Canada. Cela représente 17 % des 256 croisiéristes canadiens qui sont à bord.

Les McKenna se sont occupés pendant toute la quarantaine, en publiant des mises à jour en direct sur Facebook pour leur famille et leurs amis, et même en faisant renouveler leurs vœux par le capitaine du navire.

Un couple d'Insulaires confiné sur le Diamond Princess a renouvelé ses voeux de mariage.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un couple d'Insulaires confiné sur le Diamond Princess a hâte de rentrer au Canada.

Photo : Autre banques d'images / Helen Mckenna

Les McKenna ont dû remplir des documents avec leurs informations de santé avant de monter à bord de l'avion. Ils ont été contrôlés pas moins de trois fois avant le départ.

Le dernier bilan des autorités japonaises faisait état de 542 cas confirmés de COVID-19 parmi les 3700 passagers et membres d'équipage du Diamond Princess. Ce bilan a toutefois été fourni avant l'augmentation du nombre de cas parmi les Canadiens.

Le paquebot amarré au port de Yokohama.

Les mesures appropriées n'auraient pas été prises assez vite pour contenir le virus SARS-CoV-2 sur le navire de croisière Diamond Princess.

Photo : Getty Images / AFP / Kazuhiro Nogi

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Santé publique