•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bibliothèque de La Baie : des registres dans les trois arrondissements

L'église de l'extérieur en hiver

L'ancienne église Saint-Édouard de La Baie devrait être transformée en bibliothèque si la population ne s'y oppose pas.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Saguenay a annoncé qu'il y aura une ouverture de registre pour le règlement d'emprunt de 11 millions de dollars concernant la conversion de l'église Saint-Édouard à La Baie en bibliothèque.

Cette fois-ci, il sera possible de le signer dans les trois arrondissements de Saguenay, du 24 au 28 février inclusivement. La Ville dit avoir étudié la possibilité de tenir cet exercice dans ses locaux, mais elle s'est plutôt rabattue sur trois centres commerciaux.

Ainsi, les signatures de registres se tiendront dans trois centres commerciaux, en l’occurrence les Galeries de La Baie, la Place du Saguenay et le Faubourg Sagamie.

Jeannot Allard, directeur des communications de Saguenay, par voie de communiqué

Ces trois emplacements ont notamment été choisis, car ils sont accessibles pour les personnes à mobilité réduite. Ils seront désormais utilisés dans ces situations.

Au total, 8066 signatures sont nécessaires pour demander la tenue d’un scrutin référendaire.

Sous l'autorité de la greffière

Selon le communiqué de la Ville, la greffière a convenu d’ouvrir un registre lorsque le projet soumis à la procédure d’enregistrement prévue par la loi répondait à deux critères. Par conséquent, tous les projets, ce qui inclut celui de la bibliothèque de La Baie, nécessitant un emprunt de plus de 10 millions de dollars et qui impliquent une dépense non récurrente verront l’ouverture des registres dans chacun des trois arrondissements.

À l'époque où elle était conseillère municipale, Josée Néron avait reproché au maire Jean Tremblay de ne pas tenir d'ouverture de registres dans les trois arrondissements dans le dossier du quai flottant pour les croisières à La Baie. Toutefois, lors du débat sur les bacs bruns dans l'actuel mandat, le registre était seulement accessible à Chicoutimi. Le conseiller municipal Simon-Olivier Côté avait alors expliqué que la loi forçait à agir ainsi. Interrogé par Radio-Canada, l'attaché de presse du cabinet de la mairesse, Stéphane Bégin, a expliqué que la greffière avait l'autorité de décider du nombre de bureaux de registre. Il affirme cependant que la loi n'a pas changé, selon ce que la greffière lui a assuré.

La Ville emprunte la totalité des coûts du projet, mais au final elle ne paiera que 6 millions de dollars. Le ministère de la Culture et des Communications pourrait contribuer pour 3 millions de dollars et nous espérons une subvention de 500 000 $ du Conseil du patrimoine religieux, a poursuivi Jeannot Allard dans le même communiqué. Le conseil d’administration de Patrimoine Saint-Édouard s’est engagé à travailler avec la municipalité pour combler le solde de 1,5 million de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !