•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernier droit avant le 2e gala de boxe de Rimouski

Les hommes, côte à côte, serrent les poings, pendant qu'un autre sourit derrière eux.

Le combat entre Daniel Martz (à gauche) et Simon Kean (à droite) clôturera le gala présenté vendredi soir au Colisée Financière Sun Life.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Laurie Dufresne

Tout est en place pour le gala de boxe qui sera présenté vendredi soir au Colisée Financière Sun Life.

Selon les promoteurs, 3900 billets ont trouvé preneurs jusqu’à maintenant,malgré le désistement de la tête d’affiche David Lemieux.

Le gala va avoir des feux d’artifice, c’est garanti. David Lemieux va se déplacer pour encourager ses coéquipiers. C’est un peu comme le capitaine de l’équipe. Lui-même est très déçu de ne pas pouvoir combattre, explique le promoteur d’Eye of the Tiger Management, Camille Estephan.

Il s’agit toutefois d’un retour du balancier pour le Trifluvien Simon Kean (18-1, 17 K.O.) qui avait assisté au premier gala présenté à Rimouski en novembre 2018.

Simon Kean parle au lutrin lors d'une conférence de presse.

Le boxeur trifluvien Simon Kean est la tête d'affiche du gala présenté au Colisée Financière Sun Life.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

On ne vient pas ici pour se faire des amis.

Simon Kean, boxeur

Son combat contre le colosse de 6 pieds 7 pouces Daniel Martz (19-8-1, 16 K.O.) sera présenté en carte principale.

À un peu plus de 24 h de l’événement, Kean se concentre sur son entraînement. Je vais plus me concentrer sur mes habiletés que sur mon poids à faire. Comme une Formule 1 où, avant la course, tu calibres tous les moteurs pour être A1 le grand jour, souligne-t-il.

Timo Laine et Éric Bazinyan sont côte à côte, et sourient aux journalistes en serrant les poings.

Le combat entre le Finlandais Timo Laine et le résident lavallois Érik Bazinyan est l'une des trois finales particulièrement attendues.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

En tout, neuf combats seront présentés dès 19 h au Colisée Financière Sun Life. Érik Bazinyan et Artem Oganesyan font également partie des têtes d’affiche.

2e combat professionnel pour Leila Beaudoin

Pour Leila Beaudoin, qui a fait ses débuts au Club de boxe de Rivière-du-Loup, il s’agira d’un deuxième combat professionnel en carrière.

De pouvoir dire : "Toi, c’est quoi ton métier? Moi, je suis boxeuse professionnelle." C’est un grand accomplissement dans ma vie.

Leila Beaudoin, boxeuse

Elle affrontera pour l'occasion Maria Esther Del Angel Diaz, originaire du Mexique. J’ai pu voir que j’ai une tête de plus qu’elle. [...] Habituellement, les Mexicains, c’est des "garrocheux" de coups rapprochés. Donc, en la tenant à distance, ce qui est une de mes forces, ça devrait très bien aller.

Leila Beaudoin sourit à la caméra en serrant les poings à côté de Maria Esther Del Angel Diaz.

Leila Beaudoin est prête pour son combat l'opposant à Maria Esther Del Angel Diaz (à gauche sur la photo).

Photo : Radio-Canada / René Levesque

Leila Beaudoin est d’ailleurs complètement remise d’un virus qui l’a forcée à annuler un combat le 25 janvier dernier. Même en plein virus, j’allais au gym et je repoussais les efforts encore plus loin. Ce n’était pas facile au début : c’était comme si j’avais jamais été en forme de ma vie. Je me rappelle, quand j’ai recommencé à travailler, je me suis montée en haut trouver une amie, j’étais essoufflée d’avoir monté les marches!

D’après des entrevues réalisées par René Lévesque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Boxe