•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Wet'suwet'en rencontreront les Mohawks pour les « remercier de leur soutien »

Trois chefs autochtones portant des tenues traditionnelles marchent dans une rue enneigée.

Le chef héréditaire Wet'suwet'en N'amoks confirme qu'une délégation est en route vers l'Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Geneviève Lasalle
Timothé Matte-Bergeron

Des chefs héréditaires Wet'suwet'en de la Colombie-Britannique sont en route vers l'Ontario pour rencontrer des membres de la communauté mohawk, confirme le chef Na'moks.

Le contingent de cinq chefs héréditaires a quitté la province mercredi matin (HNP) en direction de Tyendinaga d’abord, et de Kahnawake ensuite, où ils sont attendus « vendredi ou samedi » selon Kenneth Deer, secrétaire de la Nation mohawk de Kahnawake.

Selon N'amoks, un des chefs héréditaires opposés à la construction du gazoduc Coastal GasLink, le groupe souhaite remercier la communauté mohawk pour son soutien.

Depuis deux semaines, des Mohawks de Tyendinaga bloquent les voies ferrées à Tyendinaga, près de Belleville, en Ontario, perturbant le réseau ferroviaire un peu partout au pays.

Un groupe de personnes marchent dans la neige près de voies ferrées où des drapeaux autochtones flottent dans le vent.

Le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, parle avec des manifestants de Tyendinaga, près de Belleville, en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Des effets importants

Les effets des blocages se font sentir d’un océan à l’autre. 

Dans le port de Vancouver, près d’une cinquantaine de navires pourraient être déroutés vers les États-Unis en raison d’un encombrement lié aux blocages du réseau des chemins de fer.

La compagnie ferroviaire VIA Rail a pour sa part envoyé des avis de mise à pied à près de 1000 employés en raison de l'annulation des services sur une grande partie de son réseau.

Carte montrant le pipeline traversant le territoire ancestral Wet'Suwet'en d'est en ouest jusqu'au terminal de Kitimat.

Le pipeline traverse le territoire ancestral Wet'Suwet'en d'est en ouest jusqu'au terminal de Kitimat.

Photo : Radio-Canada

Les opposants Wet'suwet'en au projet de Coastal GasLink

Ce sont les chefs héréditaires (un mode de gouvernance traditionnel) des Wet'suwet'en et une partie des Wet'suwet'en qui s'opposent au projet de gazoduc en construction entre Dawson Creek et Kitimat, en Colombie-Britannique.

Ceux-ci affirment qu'ils sont les seuls à pouvoir consentir à un projet qui traverse leur territoire ancestral, qui n'a jamais été cédé par traité.

De leur côté, 20 conseils de bande, dont 5 conseils de bande Wet'suwet'en, le long du tracé du gazoduc, ont approuvé le projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones