•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guillaume Pineault sera l'animateur et porte-parole du 23e Festival d’Humour

Guillaume Pineault porte un coton ouaté du festival pendant un point de presse.

L'humoriste Guillaume Pineault assurera l'animation du prochain Festival d'humour de l'Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Marc-André Landry

L’humoriste Guillaume Pineault a accepté le rôle de porte-parole et d’animateur des soirées gala du 23e Festival d’Humour de l’Abitibi-Témiscamingue, qui se tiendra du 7 au 12 juillet à Val-d’Or.

Il s’agira d’une troisième participation au Festival pour le jeune humoriste. Guillaume Pineault avait été finaliste du concours de la relève en 2013, avant d’assumer la première partie de Jean-Marc Parent en 2015.

C’était un peu un rêve pour moi, a-t-il confié. Quand je suis venu en 2013, je me disais que c’est énorme comme festival. J’aime tellement la place. Le public n’a pas de bon sens. Beau temps, mauvais temps, les maringouins, les chevreuils, ça ne les dérange pas. Ils sont là. Un festival à l’extérieur, en nature, avec autant de monde, je n'avais jamais vu ça de ma vie. Quand on m’a offert la chance, j’ai sauté sur l’occasion.

Guillaume Pineault ajoute que le Concours de la relève, dont il sera aussi porte-parole, avait été un tremplin important dans sa carrière.

Je commençais en humour et j’avais été choisi à ma première tentative, alors que j’avais un seul numéro. Ça avait bien été, mais le plus important avait été lien que j’ai créé avec les autres sur le concours. C’est là que j'ai rencontré Martin Vachon et Phil Roy. Je suis devenu ami avec Phil, à tel point que je suis parti en tournée avec lui. Trois ans à faire le tour du Québec pour une amitié qui s’est créée en 2013, ça n’a pas de prix.

Nouveau partenariat

Un homme parle derrière un lutrin lors d'un point de presse.

Robert-André Adam, président du Festival d'Humour de Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Par ailleurs, le Festival a annoncé un nouveau partenariat majeur de cinq ans avec la compagnie Agnico Eagle. Selon le président, Robert-André Adam, la santé financière de l'événement demeure excellente, malgré les contraintes financières de tenir un festival d’humour loin des grands centres.

On réussit à avoir un festival de qualité, mais ça coûte de l’argent. Notre réalité géographique nous amène des coûts de transport et d’hébergement importants. On réussit très bien grâce à la qualité de nos partenaires. Et une entente sur cinq ans, ça nous permet de planifier à long terme et ça nous démontre que les gens croient en nous, explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Humour