•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mot « open » disparaîtra de la rue des Forges

Un lampadaire devant un bâtiment en briques.

Le district entrepreneurial innovant Open Trois-Rivières se situe sur la rue des Forges au centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Daniel Ricard

Radio-Canada

L’espace entrepreneurial d'innovation Open Trois-Rivières changera de nom. Après avoir suscité la colère de la société Saint-Jean-Baptiste, le mot anglais « open » qui est affiché sur la rue des Forges sera retiré, ont finalement décidé les administrateurs.

En entrevue à l’émission 360 PM, le directeur général d’Innovation et développement économique (IDÉ) Trois-Rivières Mario de Tilly s’est dit surpris de la polarisation qu’a provoquée l’utilisation du mot anglais. À la demande du maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, des modifications seront apportées à l’affichage extérieur.

On va agir afin de contenter tout le monde, et on espère bien que ceci va être la fin de ce drame qui, à mon avis, n’en était pas un si grand quand ça, dit-il.

Un nouveau type d’affichage à connotation francophone sera mis en place, assure Mario de Tilly, dès que la température permettra de coller de nouvelles pellicules de plastique dans la vitrine du local.

Selon lui, l’affichage ne contrevient pas à la loi. L’Office québécois de la langue française (OQLF) s’était toutefois dit préoccupé par cet affichage : À moins de circonstances précises, les organismes de l’administration, comme IDÉ Trois-Rivières, doivent afficher uniquement en français.

Mardi soir, la société Saint-Jean-Baptiste a interpellé directement le conseil municipal pour demander le changement du nom. Une plainte officielle a d'ailleurs été déposée à l'OQLF.

Mario de Tilly s’est dit heurté par les propos du directeur de la Société Saint-Jean-Baptise de Trois-Rivières, Guy Rousseau, qui avait qualifié de frivole la décision d’IDÉ Trois-Rivières de choisir d’utiliser le mot open dans le nom de l’espace entrepreneurial.

Je suis un amoureux fou de la langue française, dit-il. Je suis heurté par des propos presque calomnieux.

Mario de Tilly précise qu’un comité de travail se penchera sur le nouveau nom du district entrepreneurial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !