•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le poste de la GRC de Chicoutimi sera vendu

Une bâtisse désaffectée.

Le bureau de la Gendarmerie royale du Canada à Chicoutimi avait été implanté en 1934. L'édifice qui sera mis en vente a été construit en 1989.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Mélyssa Gagnon

L’ancien poste de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Chicoutimi sera mis en vente cet été.

La GRC, qui est toujours propriétaire de l’édifice situé au 429 Newton, près de l’Université du Québec à Chicoutimi, a mandaté Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) pour administrer le processus de vente.

La propriété a été offerte de façon prioritaire aux ministères fédéraux, aux sociétés d’État mandataires et aux gouvernements provinciaux et municipaux pour des fins publiques spécifiquement et à la valeur marchande. Aucune de ces entités n’ayant manifesté de l’intérêt pour acquérir la propriété, celle-ci sera offerte sur le marché par l’entremise d’un avis ou d’un agent immobilier d’ici l’été 2020, explique la porte-parole de SPAC, Sonia Tengelsen.

Le bureau a été fermé sans grand bruit en juillet 2018. La GRC avait pignon sur rue à Chicoutimi depuis 80 ans et avait fait construire l’édifice de la rue Newton en 1989.

Saguenay a envisagé la possibilité d’acheter le bâtiment pour y implanter un poste de police secondaire. Cette possibilité a toutefois été abandonnée par la commission de la sécurité publique lors d’une assemblée tenue en décembre.

Ça avait été analysé, mais il a été convenu que l’endroit est trop petit pour nos besoins. Tous les aménagements intérieurs seraient à refaire et le nombre de stationnements était limité, résume le conseiller municipal et président de la commission de la sécurité publique, Kevin Armstrong.

Selon le logiciel de taxation de Saguenay, le bâtiment et le terrain sont évalués à 1,5 million de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale