•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les PME du pays demandent le rétablissement immédiat du trafic ferroviaire

Deux trains du CN.

Le trafic ferroviaire est interrompu depuis deux semaines entre l'est et l'ouest du pays.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

La Presse canadienne

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) demande au gouvernement du Canada de travailler avec les provinces et les services de maintien de l'ordre pour assurer un retour à la normale immédiat des services ferroviaires au pays.

Dans une lettre transmise mercredi au premier ministre Justin Trudeau, le président et chef de la direction de la FCEI, Dan Kelly, explique que parmi les quelque 110 000 petites et moyennes entreprises (PME) qu'il représente, un bon nombre dépendent des transports ferroviaires pour acheminer ou recevoir de la marchandise et s'approvisionner en matières premières auprès de leurs fournisseurs du Canada et de l'étranger.

La FCEI précise que les secteurs les plus touchés par les blocages de chemins de fer sont, entre autres, l'agriculture, les ressources naturelles et le secteur manufacturier, mais que les secteurs du commerce de détail, des transports et du commerce de gros commencent eux aussi à ressentir les effets des blocages.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Marc Cadieux, PDG, Association du camionnage du Québec

Impacts des blocages sur l'industrie du camionnage

Photo : Radio-Canada

Dan Kelly explique que toute interruption des services ferroviaires ne laisse aux entreprises que peu d'options. Des pertes de contrats ou de clients importants s'ensuivront au point de mettre en péril leur survie et de menacer l'emploi de leurs salariés.

Il affirme que les PME manquent souvent de ressources financières pour résister à des perturbations aussi longues. Les blocages durent depuis maintenant 14 jours.

M. Kelly écrit au premier ministre que la situation doit être réglée dans les plus brefs délais, car il en va de la réputation du Canada comme pays propice aux affaires, à son avis.

La FCEI demande aussi aux agences gouvernementales, telles que l'Agence du revenu du Canada, de faire preuve de compréhension à l'égard des PME durement atteintes par la crise ferroviaire.

Cette initiative de la FCEI survient quelques heures après qu'une vingtaine d'entreprises manufacturières eurent signé une lettre commune pressant le gouvernement Trudeau de rétablir le transport ferroviaire dans l'ensemble du Canada.

Le groupe Manufacturiers et exportateurs du Québec a affirmé que des entreprises manufacturières vont devoir interrompre des lignes de production, faire des mises à pied temporaires si la situation n'est pas rétablie au cours des prochains jours.


L'arrêt de service du réseau ferroviaire touche plusieurs secteurs économiques, dont celui de l'alimentation, affirme en entrevue à RDI Matin Sylvie Cloutier, du Conseil de la transformation alimentaire du Québec.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Sylvie Cloutier en entrevue devant un ordinateur.

Voies bloquées : le temps presse

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !