•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau va devoir revoir son règlement sur les chiens potentiellement dangereux

Un pitbull terrier avec une muselière.

Aucune race de chien ne sera identifiée comme étant de facto dangereuse (archives).

Photo : getty images/istockphoto / mari_art

Radio-Canada

Gatineau devra revoir son règlement sur les chiens potentiellement dangereux pour qu'il soit conforme aux nouvelles normes de Québec en la matière, qui sont plus permissives que ce que la Ville avait mis en place.

Le règlement du gouvernement du Québec n’identifie pas de facto de races de chiens dangereux, contrairement à Gatineau, qui, jusqu’à ce point-ci, considérait sept races comme étant dangereuses. Il faudra désormais que les administrations municipales procèdent au cas par cas.

Ce processus exige des municipalités de procéder à un examen des circonstances dans lesquelles le chien a eu un comportement problématique, et le cas échéant, d’obtenir un rapport vétérinaire, peut-on lire dans un document présenté aux conseillers municipaux lors de leur caucus préparatoire mardi.

Il va y avoir moins de chiens qui vont être identifiés comme étant potentiellement dangereux, a souligné Renée Amyot, présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé.

Et pour arriver à ce constat-là, je dois en avoir fait la démonstration, donc il est déjà arrivé quelque chose, a-t-elle déploré.

Qui plus est, contrairement à ce qu’autorisait Gatineau, la présence de chiens potentiellement dangereux sera permise dans les parcs municipaux, les parcs à chien, dans les sentiers de randonnée et près de terrains de jeu. Les cours de dressage pour un chien potentiellement dangereux ne seront plus obligatoires non plus.

Le cadre réglementaire provincial entrera en vigueur le 3 mars.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale