•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Urgences : plus de 15 heures sur civière en moyenne au Québec

Une patiente allongée sur une civière dans le corridor de l'urgence d'un l'hôpital.

La durée de séjour moyenne à l'urgence est la même qu'en 2016-2017.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Tremblay

Les patients de plusieurs urgences au Québec doivent passer plus de temps sur une civière. Depuis deux ans, près de deux heures se sont ajoutées en moyenne à la durée de leur séjour. La situation est particulièrement aiguë dans les régions des Laurentides, de l'Outaouais et de la Montérégie.

Depuis le mois d’avril 2019, plus d’un million de patients ont fréquenté les urgences du Québec en étant étendus sur une civière. En moyenne, leur séjour a duré 15 heures 12 minutes, une hausse de 9 % par rapport à la période correspondante de 2018-2019 et un retour au niveau de 2016-2017.

Le député de Québec solidaire Sol Zanetti, porte-parole de sa formation en matière de santé et de services sociaux, ne s’attendait pas à un tel recul et suggère de meilleurs soins à domicile. On a beaucoup fermé de services en CLSC qui étaient des alternatives à l’urgence. Les soins à domicile aussi [...] doivent être améliorés. On doit faire en sorte que le premier réflexe des gens ne soit pas d’aller à l’urgence.

Selon la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, il manque clairement des lits d’hospitalisation et des lits d’hébergement. Dans l’ancien gouvernement libéral, on n’a pas investi suffisamment dans les lits d’hôpitaux et dans les lits de CHSLD [...] Il faut mettre en place les maisons des aînés et également construire des hôpitaux, dit-elle.

Elle cite le projet d’hôpital à Vaudreuil, doté de 400 lits, et les 2600 places prévues d’ici 2022 dans les maisons des aînés.

Pour le député libéral André Fortin, porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et de services sociaux, c’est une hausse [de la durée de séjour aux urgences] qui montre l’échec de la ministre jusqu'à maintenant. La CAQ avait promis aux Québécois 90 minutes d'attente à l'urgence et une diminution du temps d'attente sur civière. Or, regrette-t-il, les temps d'attente ont augmenté de façon drastique dans certaines régions.

De son côté, le médecin de première ligne et directeur de la Clinique médicale Maisonneuve-Rosemont, Réal Barrette, affirme qu'au-delà de l'hébergement et du manque de lits dans les hôpitaux, il faut améliorer le traitement des patients aux prises avec des maladies chroniques.

Le Dr Réal Barrette, dans une salle d'examen, s'entretient avec le journaliste.

Le directeur de la Clinique médicale Maisonneuve-Rosemont, Réal Barrette, estime que prévenir les maladies chroniques et les diagnostiquer tôt ferait diminuer la durée de séjour sur civière.

Photo : Radio-Canada

On parle de diabète, on parle de maladies pulmonaires, les deux maladies chroniques pour lesquelles il y a beaucoup de patients à l’urgence, explique-t-il.

Plus tôt on pose le diagnostic, plus tôt on commence la prévention, moins ces patients-là ont des chances de se retrouver à l’urgence.

Réal Barrette, directeur de la Clinique médicale Maisonneuve-Rosemont

Quatre heures de plus en Outaouais

Depuis le mois d’avril 2019, les patients sur civière des urgences de l’Outaouais ont vu la durée de leur séjour sur civière augmenter de 4 heures (une hausse de 25 %) pour passer à près de 20 heures. C’est la région du Québec qui a connu la hausse la plus importante en un an.

Pour le président d’Action santé Outaouais, Denis Marcheterre, il y a un problème de ressources à Hull et à Gatineau, en Outaouais en général, c'est assez évident. Les gens aux urgences courent après leur queue, c'est assez évident depuis longtemps. Et ça, c'est triste, d'autant plus que ça ne s'améliore pas. Mais ça ne peut pas être le seul facteur.

Le député libéral de Pontiac, André Fortin, entrevoit deux pistes de solution. Selon lui, il faudrait ouvrir davantage de supercliniques. Il demande aussi la mise en place du projet-ratio, un projet pilote déjà testé à l'hôpital de Hull et qui a pour objectif d'alléger la charge de travail des infirmières de manière à assurer des soins plus sécuritaires à la population.

Les Laurentides demeurent en tête des régions québécoises ayant la durée moyenne de séjour aux urgences sur civière la plus longue. Avec une attente moyenne de plus de 20 heures, la région a connu une hausse de près de 3 heures en deux ans.

En Montérégie, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest n’a pas souhaité commenter les résultats.

Le Plan stratégique 2019-2023 du ministère de la Santé et des Services sociaux prévoit réduire à 12 heures d’ici trois ans la durée moyenne de séjour sur civière.

Avec la collaboration de Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Établissement de santé

Politique