•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nation Tsleil-Waututh et Metro Vancouver signent un accord pour l'établissement du parc Belcarra

Trois hommes et une femme se tiennent debout. Les trois personnes sont dans une salle éclairée

C'est une entente historique pour Metro Vancouver et la Nation Tsleil-Waututh.

Photo : Radio-Canada / Hélène Bardeau

Hélène Bardeau

La Nation Tsleil-Waututh et le district régional Vancouver signent une entente historique reconnaissant à la fois l'utilisation publique du parc régional de Belcarra mais aussi son appartenance en tant que territoire ancestral de la Première Nation.

L'entente fait suite à des années de collaboration entre la Nation Tsleil-Waututh et Metro Vancouver.

Cet accord de planification et de coopération culturelles officialise donc cette collaboration continue entre les deux parties.

Les membres de la Nation Tsleil-Waututh et Metro Vancouver vont à présent travailler ensemble afin d’identifier les intérêts communs pour l’ensemble du parc, mais également protéger et préserver le territoire, qui accueille plus d'un million de visiteurs chaque année.

Cet accord est le premier du genre pour Metro Vancouver. Sav Dhaliwal, président du conseil d'administration de Metro Vancouver, a déclaré que c'était un moment historique pour le district régional, qui supervise 23 parcs régionaux et autres espaces verts couvrant une superficie totale de 13 600 hectares.

C’est une étape décisive pour Metro Vancouver.

Sav Dhaliwal, président, CA, Metro Vancouver
Trois hommes et une femme assis autour d'une table.

Les membres du conseil d'administration de Metro Vancouver et la chef de la NationTsleil-Waututh, Leah George-Wilson signent un accord au sujet du parc Belcarra.

Photo : Radio-Canada / Hélène Bardeau

Selon M. Dhaliwal, cette entente va aider Metro Vancouver a en apprendre davantage sur la Nation Tsleil-Waututh et espère établir une entente similaire avec la Première Nation Coast Salish.

Un pas de plus vers la réconciliation?

Leah George-Wilson, chef de la Nation Tsleil-Waututh, affirme que cette entente représente un symbole d’espoir dans le processus de réconciliation avec les Premières Nations.

La reconnaissance est tellement importante, elle est un pas vers la réconciliation.

Leah George-Wilson, chef, Première Nation Tseil-Waututh

À la lumière des manifestations en soutien aux chefs héréditaires Wet’suwe’ten, la chef de la Pemière Nation Tsleil-Waututh parle d’une réconciliation fragilisée et demande au gouvernement d’agir. La réconciliation n’est pas le travail des Premières Nations, c’est celui du gouvernement, affirme-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones