•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée à Queen’s Park : les députés accueillis par des parents d’enfants autistes

Une mère et une petite fille tiennent des pancartes de protestation.

Une mère et son enfant autiste manifestent devant l'Assemblée législative de l'Ontario à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Radio-Canada

Des parents d’enfants atteints d’autisme conjurent le gouvernement de Doug Ford d’implanter plus rapidement les changements promis au Programme ontarien des services en matière d’autisme. Une centaine de parents ont manifesté à cet égard mardi devant l’Assemblée législative, alors que les travaux y ont repris.

Les parents sont restés plus de deux heures à manifester devant Queen’s Park. Parmi eux, des gens désespérés venus des quatre coins de la province pour exprimer leur mécontentement aux députés.

Nous ne pouvons pas attendre, pas plus, c’est impossible. Nos familles sont en crise, explique la présidente de la Coalition ontarienne de l’autisme, Laura Kirby-McIntosh.

Les parents demandent au ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires de revenir sur sa décision d’avant Noël.

En décembre, Todd Smith a annoncé que le gouvernement allait implanter les changements en 2021, un an plus tard que ce qui était initialement prévu.

On voudrait qu’il garde sa promesse et que le programme soit prêt en avril, signale Mme Kirby-McIntosh.

Cette dernière précise que plusieurs familles s’endettent avec le coût des thérapies nécessaires au développement de leurs enfants, puisque le volet thérapie du programme du gouvernement ne sera instauré qu’en 2021.

Rappelons que l’an dernier, le gouvernement Ford avait annoncé qu’il voulait éliminer les listes d’attente de places subventionnées de soins pour l’autisme. Il préférait donner de l’argent directement aux parents pour qu'ils puissent obtenir des traitements dans le secteur privé.

Certains parents s’étaient plaints du manque de consultation, et un comité de travail avait été formé pour créer le nouveau programme.

Le gouvernement demande plus de patience

Le ministre Smith a affirmé en mêlée de presse mardi que son gouvernement prenait le temps de bien implanter le programme, pour que ce dernier fonctionne à long terme.

Je veux que tout le monde comprenne qu’on investit dans le programme, souligne le politicien.

Selon M. Smith, 600 millions de dollars ont été budgétés pour les services aux enfants autistes de la province. Le ministre dit que certains services seront aussi implantés avant 2021.

Le comité qui a fait les recommandations pour les services savait que ça prendrait du temps.

Todd Smith, ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires

L'opposition officielle presse le gouvernement d'agir

D'après la députée néo-démocrate et porte-parole du NPD en matière des Services à l'enfance et à la jeunesse, Monique Taylor, le gouvernement a tout ce dont il a besoin pour implanter le nouveau programme plus rapidement.

Tout ce qu’ils ont à faire, c’est de l’implanter. Ils ont l’argent et le plan est disponible, croit la députée de Hamilton Mountain.

En attendant la mise en place du programme, le ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires invite les familles inscrites sur la liste d’attente à répondre à une invitation du gouvernement pour recevoir un financement provisoire ponctuel allant de 5000 $ à 20 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale