•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grave recrudescence des surdoses à Regina en février

En 2020, 90 % des surdoses ont eu lieu depuis le 7 février.

Flacon de naloxone et seringue.

La naloxone renverse temporairement les effets d’une surdose au fentanyl ou à d’autres opioïdes comme l'héroïne ou la morphine.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Selon la police de Regina, 20 cas de surdoses ont été signalés depuis les cinq derniers jours. Elle est intervenue dans 11 de ces cas et a administré de la naloxone à trois reprises.

Depuis le 1er janvier 2020, 62 surdoses ont été signalées à la police de Regina. Deux morts peuvent être attribuées à ces surdoses, croit cette dernière.

En tout, la police de Regina est intervenue 36 fois et a administré de la naloxone à 14 reprises. Elle exhorte le public à prendre conscience de la menace que représentent les drogues de rue et rappelle que toute personne qui consomme activement du fentanyl illicite ou des analogues du fentanyl est en danger.

La police rappelle aussi que la loi du bon samaritain sur les surdoses de drogues protège toute personne qui fait une surdose contre les accusations de possession d'une substance contrôlée, lorsqu'elle appelle le 911 pour obtenir de l'aide. Cette disposition s'applique aussi aux témoins de personnes en surdose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Dépendances