•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commission sur les pesticides : Sylvain Roy satisfait du travail accompli

Un tracteur répand des pesticides dans un champ.

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, était l'un des membres de la Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles.

Photo : iStock

Joane Bérubé

Les membres de la Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles (CAPERN), mise en place pour étudier l’utilisation des pesticides en agriculture, ont finalement déposé un rapport unanime contenant 32 recommandations.

Membre de cette commission, le député du Parti québécois dans Bonaventure, Sylvain Roy estime que le travail a été accompli, même si le fonctionnement de la commission n'a pas toujours été harmonieux.

Le député de Bonaventure regrette d'ailleurs qu’une partie du rapport ait été ébruitée avant que soit conclue cette entente commune. Mon focus et le focus de notre parti, c’était les besoins des agriculteurs, les besoins de la population qui devait être rassurée par rapport à l’agriculture au Québec. J’ai décidé de travailler professionnellement en accompagnant le gouvernement, explique M. Roy.

Le député estime maintenant qu’il revient au gouvernement caquiste d’investir pour que les travaux puissent aider à mieux encadrer l’utilisation des pesticides au Québec. Ça prend une volonté du gouvernement pour effectuer la transition agroalimentaire, affirme Sylvain Roy. Il y a quand même là-dedans des éléments extrêmement importants pour sécuriser les agriculteurs, offrir de la formation, donner de l’information claire et précise sur l’impact des pesticides sur la santé publique, sur l’environnement. De mettre ça en application, ça va prendre des sommes considérables. On s’attend à ce que le gouvernement soit responsable et débloque les sommes.

Sylvain Roy est debout derrière un lutrin, pendant une conférence de presse.

Le député péquiste de Bonaventure Sylvain Roy (archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Sylvain Roy s’attend à ce que des recommandations soient prises en compte dans le prochain budget qui sera déposé le 10 mars prochain. Pour la crédibilité du gouvernement, pour sa responsabilité envers la santé publique et la population québécoise, il doit y avoir des sommes qui seront attribuées à la transition , estime le député de Bonaventure.

La représentante de Québec solidaire, Émilise Lessard-Therrien, et celle du Parti libéral, Marie Montpetit, se réjouissent du consensus, mais déplorent que leurs recommandations, notamment sur le suivi des travaux de la commission, la tenue d’un registre sur l’utilisation des pesticides et sur la reconnaissance de la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle chez les agriculteurs, n’aient pas été retenues.

Les deux députées ont remis leurs propres recommandations au ministre de l'Agriculture, André Lamontagne.

Au total, 76 mémoires ont été déposés et 26 groupes ont été entendus par les membres de la CAPERN mise en place pour examiner les impacts des pesticides sur la santé publique et l’environnement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Agriculture