•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté de Pikogan achète les installations du Camp École-Chicobi

À la chasse aux insectes au Camp-École Chicobi

À la chasse aux insectes au Camp-École Chicobi

Photo : Facebook : Camp-École Chicobi

Le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni a fait l'acquisition des bâtiments du Camp-École Chicobi, qui avait annoncé la mise en vente de ses installations situées près du lac Chicobi, à Guyenne, en octobre 2019.

Pendant 40 ans, l'organisation du Camp-École Chicobi a été à l'origine de séjours qui permettaient aux enfants d'en apprendre davantage sur la faune et la flore de la région.

Le président du conseil d'administration du Camp-École Chicobi, Paul Gagné, résume ses démarches avec la communauté de Pikogan. Nous les avons rencontrés à Pikogan. Il y a eu des explications, des échanges et finalement on s'est entendus sur la vente pour pouvoir se libérer du site du camp qui était devenu pour nous une contrainte difficile à entretenir. Le Camp-École Chicobi continue d'exister, mais va faire sa vocation autrement, a expliqué M. Gagné.

Canotage sur le lac Chicobi

Canotage sur le lac Chicobi

Photo : Facebook : Camp-École Chicobi

Dans cette transaction, la communauté algonquine a fait l'acquisition d'un édifice permettant d'accueillir 40 personnes avec un dortoir de 50 lits ainsi que 3 autres bâtiments multifonctionnels et un abri avec 7 canots. C'est une part importante de notre histoire et de notre culture, affirme la cheffe du Conseil de la Première nation Abitibiwinni, Monik Kistabich. Nos ancêtres ont fréquenté ce lac, ils en ont tiré les ressources pour assurer leur subsistance.

Nouvelle mission pour le Camp-École Chicobi

Ces dernières années, le maintien des camps estivaux a été compromis par une baisse marquée des inscriptions.

Les camps d'été en sciences naturelles ne seront pas de retour, mais la mission éducative de l'organisation se poursuivra. On va permettre à des groupes ou des organismes scolaires, municipaux et sociocommunautaires, qui auront des intérêts à faire des projets des activités à caractère de sciences naturelles, d'avoir un appui financier. Ils pourront présenter des projets et puis nous on sera capable de les aider financièrement, a précisé le président du Camp-École Paul Gagné.

La vente des installations, le fonds de réserve de l'organisation et les sommes amassées par Fondation Asselin Chicobi pourront être utilisés pour financer des projets en lien avec les sciences naturelles pour jeunes ou adultes et pour toute la région de l'Abitibi-Témiscamingue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Autochtones