•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Série d'incendies suspects dans un ancien refuge pour sans-abris à Moncton

Quatre pompiers examinent les dégâts de l'édifice.

Il est possible que l'incendie de mercredi matin est la reprise de celui de mardi, selon les pompiers.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Radio-Canada

Les pompiers étaient de retour mercredi matin à l'ancien refuge de la Maison Nazareth, à Moncton, sur la rue Clark. L'incendie qui a lourdement endommagé l'édifice, mardi, s'est rallumé au cours de la nuit.

Le Service d'incendie confirme qu'il s'agit du même incendie, puisque la Gendarmerie royale du Canada surveille l'ancien refuge et personne n'a pu y entrer.

Pendant la nuit dernière, la GRC était ici en train de faire la sécurité sur la propriété pour que l’enquête continue aujourd’hui. Puis vers 7 h 30 ce matin, le membre de la GRC qui était ici a vu de la fumée qui sortait de la résidence. Le service d’incendie a été appelé de nouveau, explique Charles LeBlanc.

L’incendie, mercredi matin, sévit entre le rez-de-chaussée et l’étage, indique M. LeBlanc. Il y a une grosse possibilité que c'est une continuité du feu d’hier après-midi.

Les dommages sont considérables. Je n’ai pas eu la chance d’aller à l’intérieur hier ou aujourd’hui, mais juste en regardant le montant de dommages dans la propriété, ça ne me surprendrait pas que ceci soit une perte totale, ajoute Charles LeBlanc.

Robert McKee devant un camion des pompiers

Le député provincial de Moncton-Centre, Robert McKee, est désolé.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Le député provincial de Moncton-Centre, Robert McKee, dont le bureau se trouve à proximité, se désole de la situation.

C’est triste de voir que le groupe Maison Nazareth, de longue date dans la région de Moncton, a fait beaucoup d’efforts pour ouvrir le nouveau refuge sur la rue Albert, au centre-ville, puis du jour au lendemain qu’ils ouvrent le nouveau refuge on voit le feu ici. C’est triste pour eux qui, depuis la dernière année, travaillent fort. C’est juste un autre recul pour eux, déplore le député McKee.

Un résident du quartier, Paul Boudreau, soupçonne un geste criminel.

Moi, je pense que c’est criminel tout simplement parce que les choses qui nous sont arrivées dans le canton, à tous mes voisins, c’était criminel. Tout le monde s’est fait casser, tout le monde s’est fait voler. C’est malheureux qu’une place comme ça, qu’il faut qu’elle existe, mais dans notre coin, oui, ça nous cause des [inquiétudes pour la] sécurité, explique Paul Boudreau.

Un incendie suspect

Selon Jean Dubé, directeur général de l'organisme, un premier feu avait pris naissance dans la salle de bain du bâtiment lundi, et a été éteint. Quelques suspects ont été vus en train de rôder près du bâtiment lundi et des noms ont été transmis à la police, rapporte-t-il.

On ne sait même pas comment ils ont pu rentrer là, se demande Jean Dubé.

Juste avant que le feu a été annoncé, il y a quelqu'un qui courait de la maison, rapporte Bob LeBlanc, inspecteur du service des incendies de Moncton.

Les flammes ont créé une ouverture béante dans un mur extérieur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'état de l'édifice mardi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Sophie Désautels

L’organisme d’aide aux sans-abris a ouvert cette semaine un nouveau refuge plus grand dans la rue Albert.

Le bâtiment de l'ancien refuge devait être rénové prochainement et changer de vocation afin d'accueillir des personnes en transition vers une nouvelle vie. L'incendie l'avait déjà grandement endommagé, mardi.

C’est triste de voir ça. On a quand même de l’historique ici. J’espère que ce n’est pas une perte totale. Mais on va reconstruire.

Jean Dubé, directeur général de la Maison Nazareth

On s’en venait chercher les archives, tout l’historique de la Maison Nazareth, relatait le directeur général de l'organisme, mardi. J’espère que ce n’est pas ruiné.

Les pompiers ne rapportaient aucun blessé, mardi. Le bâtiment était vide au moment des faits.

Avec les informations de Michel Nogue et de Sophie Désautels

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Incendie