•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jets de Winnipeg jouent devant de moins en moins de supporteurs

Des supporteurs applaudissent cinq joueurs des Jets de Winnipeg réunis devant la baie vitrée.

Les supporteurs des Jets de Winnipeg sont moins nombreux à assister aux parties à domicile de l'équipe qu'à leur retour en 2011.

Photo : usa today sports / USA Today Sports

Radio-Canada

Les Jets de Winnipeg ne semblent plus profiter de l’engouement suscité par leur retour en 2011, de nombreux sièges restant vides lorsque la formation joue à domicile.

Sur cinq parties disputées à la Place Bell MTS en février, la moyenne des billets restants 5 heures avant le début de la rencontre était de 1618. Le domicile des Jets peut accueillir 15 321 spectateurs. C’est donc dire que près de 11 % des sièges restent vides.

Ces chiffres ont été analysés par le site Ticketmaster, dans l’espace officiel de l’équipe pour l’échange et la revente de billets.

Le nombre de sièges libres pourrait être plus important que ce que révèlent ces chiffres. Des sièges individuels ou détenus par des compagnies peuvent eux aussi ne pas trouver preneur.

Seul True North Sports and Entertainment, qui est propriétaire de la Place Bell MTS et comptabilise les billets validés, connaît le taux actuel de vacance des sièges. La compagnie a toutefois refusé les nombreuses demandes d’entrevue de CBC.

Winnipeg, un petit marché

L’économiste Glen Hodgson croit que la diminution de la demande s’explique en grande partie par la petitesse du marché. L’économie manitobaine n’est pas le chef de file au Canada en matière de croissance au Canada. Elle devrait croître d'environ 1 % cette année, explique-t-il.

Il faut se demander ce que ça signifie pour les franchises sportives professionnelles et ça dépend vraiment de ce que les consommateurs feront, ajoute Glen Hodgson.

Les supporteurs moins présents, mais toujours derrière leur équipe

Le supporteur Ken Lotocki illustre bien la diminution de la demande. Amateur des Jets avant même leur départ pour l’Arizona, il a un abonnement depuis leur retour en 2011.

Durant la première saison, il avait assisté aux 41 parties jouées à domicile. Neuf saisons plus tard, Ken Lotocki a assisté à 5 ou 6 rencontres.

Ken Lotocki, portant une tuque des Jets de Winnipeg, dans un aréna sourit à la caméra.

Ken Lotocki détient un abonnement depuis le retour des Jets et n'assiste maintenant qu'à quelques parties.

Photo : Radio-Canada / Walther Bernal

Ce n’est pas lié à l’équipe. Avec les années qui passent, on regarde les premières saisons et on remarque qu'on a dépensé beaucoup d’argent. Et maintenant, tout est plus cher, dit-il en faisant référence aux prix des billets, mais aussi aux produits vendus dans les concessions, à la marchandise officielle de l’équipe et au stationnement près de l’aréna.

Le supporteur ne croit pas que les gens sont moins passionnés. Il reste persuadé que la demande pour les billets pourrait de nouveau être à la hausse.

Avec les informations de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Économie