•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Combattre le manque de représentativité, un livre à colorier à la fois

Une jeune fille regarde un livre à colorier.

Danielle Murell Cox se réjouit de voir des centaines d'enfants se retrouver dans ses livres à colorier. Elle leur offre une plateforme, une manière de s'identifier et de s'affirmer avec fierté.

Photo : Fournie par Danielle Murrell Cox/Sonia Primerano

Le manque de diversité au sein des jouets et des livres à colorier a des impacts sur les enfants issus des minorités visibles. Par ses livres à colorier, l'illustratrice Danielle Murrell Cox, permet aux jeunes noirs de s'identifier et de se célébrer avec fierté.

La représentativité, qu'elle soit dans les médias ou dans l'offre de livres, est cruciale pour le développement de la confiance en soi des enfants des minorités visibles.

Danielle Murrell Cox est une auteure, entrepreneure et graphiste. Elle a déjà publié deux livres à colorier illustrant des filles, des femmes, des garçons et des hommes noirs.

Ces livres à colorier Black Queens et Black Kings misent sur l'acceptation de soi et la fierté d'être noir.

En plus d'illustrations de différentes coupes de cheveux naturels, Danielle a ajouté des affirmations positives pour ses lecteurs comme : rêve grand, je suis aimé, je suis unique et il y a de la beauté partout.

Pour l'instant, le livre n'est disponible qu'avec des phrases en anglais.

Huit pages d'un livre à colorier avec des illustrations.

Danielle Murrell Cox a vendu près de 1000 exemplaires de ses livres à colorier.

Photo : Illustrations fournies par Danielle Murrell Cox

Son troisième livre, intitulé « My Hair », fera son apparition sur les tablettes en juin.

La maison d'édition HarperCollins l'a approchée après le succès de Black Queens.

Elle décrit ce nouveau projet comme étant une célébration des cheveux naturels pour les tout-petits.

Voir quelqu'un ou voir un objet qui vous est familier ou des coiffures auxquelles vous pouvez vous identifier est une chose tellement belle et gratifiante.

Danielle Murrell Cox, auteure et illustratrice

Pour elle, son travail permet à d'autres personnes noires de trouver leur place et de s'accepter pleinement.

Chaque illustration tente de combler le manque de représentativité des Noirs au sein des magasins de jouets, des maisons d'édition, des bibliothèques et des librairies, un livre à colorier à la fois.

Une femme regarde dans les airs.

« Il est extrêmement important pour les enfants de se voir, de voir des gens comme eux, des gens qui leur ressemblent », dit Danielle Murrell Cox.

Photo : Fournie par Danielle Murrell Cox/Kyle Bernard

Tout a commencé quand elle a créé un avatar personnalisé à son image. L'illustratrice a ensuite été inspirée par les membres de sa famille et ses amis.

Le manque de livres qui illustrent des personnes racisées a surpris Danielle Murelle Cox, qui n'avait pas réalisé à quel point l'offre était restreinte.

Pouvoir voir d'autres personnes comme moi est presque rassurant.

Danielle Murrell Cox

Soyons honnêtes, les livres à colorier pour les enfants de nos jours illustrent souvent des camions et des avions, dit-elle

Une jeune fille regarde un livre à colorier. Deux jeunes femmes et une autre jeune fille l'observent.

De nombreux parents se procurent les livres à colorier de Danielle Murrell Cox pour permettre à leurs enfants de s'identifier aux illustrations.

Photo : Fournie par Danielle Murrell Cox/Sonia Primerano

Son travail souligne l'importance d'exposer les enfants à des représentations positives auxquelles ils peuvent s'identifier.

Les commentaires et la quantité d'amour que j'ai reçus [par la publication de ces livres] ont été incroyables, ajoute Danielle Murrell Cox.

L'impact sur la confiance en soi

Émilie Nicolas est conférencière et formatrice sur les droits de la personne.

Pendant son enfance, elle raconte ne pas avoir eu d'exemples visuels dans lesquels elle pouvait se reconnaître.

Quand nos cheveux sont si différents du modèle de beauté qui est vraiment célébré, ça peut avoir un impact important sur l'estime de soi des jeunes filles.

Émilie Nicolas

Avoir des images qui nous ressemblent c'est fondamental pour le développement des enfants, dit-elle.

Portrait d'une femme.

« Voir des personnes qui me ressemblent [dans les jouets comme les poupées] fut presque totalement absent [pendant mon enfance] », dit Émilie Nicolas.

Photo : Fournie par Émilie Nicolas/Daniella Barreto

Danielle a eu une expérience similaire.

Enfant, Danielle se sentait mal dans sa peau. Elle manquait d'assurance par rapport à sa couleur de peau, son nez, ses lèvres et ses cheveux.

Lorsque vous n'êtes pas représenté, que ce soit dans des publicités, dessins animés ou émissions de télévision, vous avez l'impression de ne pas être pris en compte, de ne pas être inclus, dit-elle.

Je ne me rends compte que maintenant que je suis adulte, que la représentation est extrêmement importante dans le développement et l'éducation des jeunes.

Danielle Murrell Cox

J'aurais voulu voir plus de gens qui me ressemblent durant mon enfance. J'ai donc voulu offrir cette expérience aux enfants d'aujourd'hui, ajoute-t-elle.

Nancy Banyong, la créatrice de The Afrikan Experience

Nancy Banyong, la créatrice de The Afrikan Experience

Photo : Radio-Canada / Nancy Banyong

Nancy Banyong est la fondatrice du site web The Afrikan Experience, qui rassemble 200 livres africains.

Elle raconte qu'à son arrivée à Toronto en 2015, le manque de livres positifs pour les Noirs l'a étonné.

Il manque trop de représentativité. Que ce soit à la bibliothèque ou à Indigo, tu trouveras [une poignée] de livres, mais par rapport à combien d'autres livres. Il y a un manque de diversité, de livres avec des personnages noirs.

Nancy Banyong

J'ai voulu créer cette plateforme pour aider les parents à facilement trouver des livres pour les enfants, dit Nancy Banyong.

Le manque de représentativité se traduit en une certaine invisibilité, selon elle.

Imaginez être un enfant noir. Sa famille, les oncles, les tantes, leurs cousins et vous ne lisez et voyez que des livres avec des Blancs. Ça peut être [déstabilisant] pour l'enfant.

Nancy Banyong

C'est important que les enfants noirs soient entourés de livres positifs dans leur environnement pour leur confiance en soi, ajoute-t-elle.

Le travail vers la représentativité continue

Selon Danielle Murrell Cox, la situation s'améliore. Elle remarque de plus en plus d'illustrations qui représentent la diversité.

Toutefois, il y a encore beaucoup de travail à faire.

J'aimerais que nous soyons davantage représentés d'une manière positive, parce qu'à l'heure actuelle on nous présente trop souvent d'une manière péjorative, croit Danielle Murrell Cox.

Des enfants parlent avec l'auteure et illustratrice Danielle Murrell Cox.

L'auteure et illustratrice Danielle Murrell Cox a eu l'occasion de rencontrer son public lors d'une séance de signatures, à Montréal. Ce jour-là, 25 livres à colorier ont été donnés à des enfants issus de familles monoparentales.

Photo : Fournie par Danielle Murrell Cox/Sonia Primerano

La communauté noire est trop souvent présentée sous un aspect négatif.

Quand les personnages sont des images positives, ça nous permet de nous projeter dans l'avenir.

Émilie Nicolas, conférencière

Selon Nancy Banyong, les maisons d'édition pensent parfois que ce n'est pas un enjeu important.

Selon elle, c'est un problème systémique, puisque les livres pour les Noirs ne semblent pas être une priorité.

Chaque maillon de la chaîne a un rôle à jouer.

Émilie Nicolas

Des projets comme ceux de Danielle Murrell Cox l'encouragent toutefois.

Au fur et à mesure que les auteurs noirs se mobiliseront, on verra plus de livres par et pour les Noirs dans les écoles, dans les bibliothèques et au sein de nos familles.

Nancy Banyong

Pour Danielle, Nancy et Émilie, il est important de persévérer en continuant d'offrir des livres et des jouets qui représentent les Noirs pour encourager les enfants à s'affirmer dès leur jeune âge.

Selon elles, il y a de nombreuses histoires inspirantes qui méritent d'être illustrées et racontées au sein de la communauté.

Ces femmes noires avancent que le fait de grandir avec des exemples encourageants permettra aux enfants de mieux se faire voir et entendre au cours de leur vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Minorités culturelles

Société