•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Bloomberg participera au débat démocrate de Las Vegas

Michael Bloomberg parle lors d'un événement devant un drapeau américain.

Michael Bloomberg n'a pas pris part aux primaires et caucus démocrates jusqu'à date.

Photo : Reuters / Douglas Strickland

Radio-Canada

Michael Bloomberg, ancien maire de New York et candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre, participera mercredi à son premier débat télévisé de la campagne.

Un changement des règles effectué par le Comité national démocrate (DNC) à la fin janvier permettra à M. Bloomberg de participer au débat de mercredi aux côtés de Bernie Sanders, d'Elizabeth Warren, de Joe Biden, de Pete Buttigieg et d'Amy Klobuchar.

Le DNC a éliminé la condition préalable stipulant qu’un candidat doit avoir reçu des donations de centaines de milliers de membres de sa base électorale afin de participer aux débats. L’élimination permet donc à M. Bloomberg de participer au débat qui aura lieu à Las Vegas.

Le multimilliardaire n’a sollicité aucune contribution et finance lui-même sa campagne.

Il reste deux critères qui permettent aux candidats de participer au débat de mercredi. D'abord, ils sont éligibles s'ils ont gagné au moins un délégué aux caucus de l’Iowa ou aux primaires du New Hampshire. Ils peuvent aussi participer s'ils ont atteint 12 % dans deux sondages réalisés en Caroline du Sud et au Nevada ou 10 % dans quatre sondages réalisés dans ces États ou à l'échelle nationale.

Michael Bloomberg a atteint 19 % dans un sondage national réalisé mardi par NPR, PBS NewsHour et Marist, au deuxième rang derrière Bernie Sanders.

Sauter dans la mêlée

L’ancien républicain avait décidé de faire l'impasse sur les premières étapes du marathon électoral. Il a plutôt décidé de miser sur le « super mardi » du 3 mars, quand les primaires démocrates auront notamment lieu en Californie et au Texas, des États riches en nombre de délégués.

Le changement de règles du DNC a été critiqué par plusieurs candidats démocrates, qui affirment que les nouvelles conditions d'admissibilité favorisent le milliardaire.

Plusieurs candidats démocrates ont également critiqué M. Bloomberg au cours des derniers jourspour des propos racistes qu’il a tenus envers les Noirs et les femmes.

En déplacement de campagne en Californie, Bernie Sanders a comparé Michael Bloomberg à Donald Trump, les présentant tous deux comme des milliardaires prêts à utiliser leur fortune pour faire pencher un système politique corrompu.

M. Bloomberg, comme quiconque, a le droit de briguer la présidence. Il n'a pas le droit d'acheter la présidence, a-t-il dit devant plusieurs milliers de ses partisans réunis à Richmond, près de San Francisco.

Avec les informations de Agence France-Presse, New York Times, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !