•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démantèlement d'un réseau de trafic d'alcool dans le Nord-du-Québec

Des hommes sortent des caisses de vodka Smirnoff d'un garage.

Une perquisition a permis de démanteler un réseau d'alcool de contrebande au Nunavik.

Photo : Radio-Canada / Gaétan Pouliot

Radio-Canada

Le Service des enquêtes sur la contrebande de la Sûreté du Québec et le Corps de police régional Kativik tentent de démanteler un réseau de trafic d'alcool qui sévit dans le Nord-du-Québec.

Plus de 80 policiers ont participé mardi matin à une série de perquisitions dans la région de Montréal. Ils ont procédé à des saisies dans sept résidences et 5 voitures dans le cadre de l'opération Plutonium.

Aucune arrestation n'est prévue à ce stade de l'enquête.

Selon les policiers, les trafiquants achetaient de l'alcool dans la métropole et revendaient les bouteilles dans les communautés du Nord-du-Québec.

Plus de 39 000 bouteilles d'alcool auraient été revendues illégalement dans le Nord-du-Québec entre 2016 et 2020.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De présumés trafiquants de Montréal revendaient de l'alcool dans les communautés du Nord-du-Québec.

Photo : Radio-Canada / Sûreté du Québec

Cette enquête-là a commencé en juin 2019, mais avec le recul, ça nous a permis d'apprendre qu'entre 2016 et 2020, les principaux suspects ont acheté plus de 39 000 bouteilles, principalement de la vodka, pour une valeur de plus de 900 000 $. Les suspects revendaient ensuite les bouteilles de 8 à 12 fois le prix normal, explique le sergent Claude Denis de la Sûreté du Québec.

L'enquête se déroule en collaboration avec Revenu Québec, la Société des alcools du Québec (SAQ) et Postes Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !