•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille de Brandon veut sensibiliser la population au don d'organes

Un garçon sourit à la caméra et tient dans ses mains une voiture jouet.

Plusieurs organes du jeune garçon mort en décembre dernier ont été transplantés. Ses parents veulent maintenant parler de l'importance du don d'organes.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté Aimee Hatcher

Radio-Canada

Des parents de Brandon, au Manitoba, ont lancé le Green Heart Project après la mort de leur fils dans le but de sensibiliser la population au don d’organes.

Luke Hatcher, 12 ans, est mort en décembre dernier, à la suite d’un accident survenu alors qu’il jouait dans le sous-sol de la maison familiale.

À l’Hôpital pour enfants de Winnipeg, lorsque les médecins ont annoncé à Aimee et Kevin Hatcher que leur fils ne survivrait pas, la décision de donner ses organes a été presque immédiate, raconte la mère.

Il avait un grand cœur, et nous savions que c’est ce qu’il aurait voulu, dit Aimee Hatcher.

Gros plan sur le visage d'Aimee Hatcher.

Aimee Hatcher et son mari ont lancé le Green Heart Project dans le but de sensibiliser et de soutenir les familles dans la décision de faire un don d'organes.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuck

Les équipes de transplantation de différents endroits au pays sont arrivées à l'hôpital un peu plus de 50 heures après leur décision, raconte Mme Hatcher.

Être à l’hôpital et voir les familles présentes, c’était l’une de ces décisions auxquelles nous n’avions pas besoin de réfléchir.

Aimee Hatcher, mère de Luke et cofondatrice du Green Heart Project

Les reins, les poumons, le foie et le pancréas du garçon ont été transplantés. Seul le cœur n'a pas trouvé de receveur compatible, rapporte la mère.

Les deux organes auxquels je pense le plus souvent, et ça peut paraître étrange, mais c’est son pancréas, qui permet maintenant à quelqu’un de vivre sans diabète, et ses poumons, explique Aimee Hatcher. Luke était un coureur et un sportif en général. Ses poumons en bonne santé aident maintenant quelqu’un à respirer.

Parler du don d'organes en famille

Aimee et Kevin Hatcher ne savent pas encore jusqu’où se rendra leur Green Heart Project. Ils envisagent de mettre sur pied une fondation pour sensibiliser la population, mais aussi pour soutenir les familles dans cette décision.

Le couple souhaite que les gens parlent davantage de don d'organes. Ils ont eux-mêmes entamé la discussion avec leurs deux filles.

Trois enfants souriants assis dans l'herbe.

Luke Hatcher et ses deux soeurs, Ruby et Jillian. Hatcher

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté Aimee Hatcher

Une pratique qu’encourage le Dr Faisal Siddiqui, médecin du programme Gift of Life, de l’organisme Transplant Manitoba. Bien qu'elle soit difficile, il estime que la discussion à ce sujet est nécessaire à tout âge.

Je crois que c’est le genre de discussion à avoir autour de la table régulièrement, souligne Dr Siddiqui. La meilleure façon d’en parler est d’avoir une discussion approfondie en famille au sujet des êtres chers.

Le nom de Green Heart Project a été choisi en raison de la couleur associée au don d’organes, le vert, et du grand cœur de Luke Hatcher, explique sa mère.

La Société canadienne du sang précise sur son site Internet que le vert symbolise l'espoir que les donneurs donnent aux patients en attente d'une transplantation.

La famille souhaite lancer un site web prochainement et voir où le projet les mènera, tout en composant au jour le jour avec la perte de Luke.

Avec les informations de Riley Laychuck

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Soins et traitements