•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cordée se place sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité

Un planchiste dévale une pente.

La Cordée se spécialise notamment dans la vente de vêtements d'hiver et de planches à neige.

Photo : iStock

Radio-Canada

Dans une note interne rédigée le 17 février et dont Radio-Canada a obtenu copie, la présidente du conseil d’administration de La Cordée, Louise Bernard, annonce aux employés que l’entreprise s'est placée sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Mme Bernard explique que l'entreprise fait face depuis quelques mois à une situation financière difficile et qu’à l’instar de toute l’industrie du commerce de détail, La Cordée n’est plus adaptée aux attentes des consommateurs de plein air.

Tentant de rassurer les employés, Mme Bernard souligne que cette décision est une stratégie qui nous permettra d’entamer une transformation nécessaire de nos opérations tout en assurant la continuité de nos activités.

Se placer sous la protection de la loi sur la faillite et l’insolvabilité ne signifie pas que La Cordée est en faillite, mais plutôt que nous nous donnons des outils pour traverser une période difficile.

Extrait de la lettre aux employés

Dans la foulée de l’annonce, Mme Bernard a annoncé la nomination de la nouvelle présidente-directrice générale Emmanuelle Ouimet. Elle sera épaulée par un comité stratégique pendant le processus de transformation de l’entreprise.

Elle était arrivée en août 2019 chez le détaillant à titre de directrice du marketing.

Par ailleurs, la lettre assure les employés que la volonté des actionnaires et du Conseil d’administration [était] de poursuivre la mission de La Cordée.

À la fin de la note interne, Mme Bernard demande aux employés d’éviter de commenter ou de donner des renseignements à des journalistes.

60 ans d’existence

L’entreprise québécoise spécialisée dans les activités de plein air est née en 1953 sous forme de coopérative.

Pendant la première décennie, elle avait les scouts comme seuls clients à qui elle livrait les tenues et du matériel de camping.

Dans les années 60 et 70, La Cordée a diversifié ses activités, se lançant dans la vente de matériel d’escalade et de ski.

En 2015, La Cordée rachetait Le Yéti à Montréal et en 2018, la boutique La vie sportive à Québec passait dans le giron du groupe montréalais.

L’entreprise emploie 400 personnes dans ses cinq magasins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Commerce

Économie