•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple est forcée de réduire sa production d'iPhone en raison du coronavirus

Il porte un masque.

Un homme roule à vélo devant un magasin Apple fermé à Pékin le 8 février 2020.

Photo : AFP / GREG BAKER

Reuters

Apple a annoncé lundi qu'il n'atteindrait vraisemblablement pas ses prévisions de résultats pour le trimestre clos à la fin mars en raison de l'épidémie de coronavirus en Chine, qui touche autant la fabrication de ses iPhone que la demande pour ses produits.

L'épidémie de COVID-19, apparue en décembre dernier dans la ville chinoise de Wuhan, a tué plus de 1800 personnes en Chine continentale, selon le dernier bilan des autorités sanitaires locales, et a infecté plus de 70 000 personnes dans le pays.

Bien que les usines chinoises qui fabriquent l'iPhone et d'autres produits électroniques ont commencé à rouvrir, le retour à des conditions normales de production est plus lent que prévu, a expliqué l’entreprise californienne dans un communiqué.

Cela signifie qu'un nombre plus restreint d'iPhone sont offerts à la vente dans le monde, faisant d'Apple l'un des plus importants groupes occidentaux touchés par l'épidémie.

Les magasins d'Apple en Chine, marché qui représentait 15 % de ses revenus lors du trimestre précédent, restent fermés ou sont ouverts avec des horaires réduits.

Même si les sites de notre partenaire de fabrication de l'iPhone sont situés en dehors de la province de Hubei, et même si toutes les installations ont rouvert, elles redémarrent plus lentement que ce que nous escomptions.

Extrait d'un communiqué d'Apple

La demande pour nos produits en Chine a été touchée, a ajouté le groupe dans le communiqué. Tous nos magasins en Chine et de nombreux magasins partenaires ont été fermés.

Fin janvier, Apple avait annoncé prévoir entre 63 et 67 milliards de dollars américains de chiffre d'affaires pour le trimestre clos en mars, le deuxième de son exercice fiscal 2020, alors que les analystes attendaient en moyenne 62,4 milliards de dollars américains.

Le groupe américain n'a pas fait part lundi de nouvelles estimations pour son chiffre d'affaires.

Daniel Ives, analyste pour Wedbush, a dit dans une note s'attendre à ce que l'action d'Apple marque un repli mardi à la réouverture de Wall Street après un jour férié aux États-Unis lundi.

Les analystes avaient estimé que l'épidémie de coronavirus pourrait réduire de moitié au premier trimestre la demande de téléphones intelligents en Chine.

Dans un communiqué relayé par Apple, le PDG Tim Cook a déclaré que la santé et le bien-être de chaque personne contribuant à rendre ces produits possibles sont notre priorité absolue.

Wedbush reste optimiste qu'Apple se remettra du revers lié au coronavirus.

Ces perturbations pourraient profiter au principal rival d'Apple sur le marché des téléphones intelligents, Samsung, qui a investi dans des centres de fabrication au Vietnam et ailleurs et est moins dépendant du marché chinois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !