•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Airbnb lance une ligne d'assistance téléphonique pour les plaintes de voisinage

Un doigt touchant un écran sur lequel on voit la page d'accueil d'Airbnb.

Le site Internet d'Airbnb (archives)

Photo : Getty Images / John MacDougall

Radio-Canada

Comme cela avait été annoncé le 5 février dernier, la plateforme de location en ligne Airbnb lance sa propre ligne d'assistance téléphonique 24 h sur 24 au Canada. Les voisins de locataires d’Airbnb ont désormais un moyen rapide pour signaler du bruit ou toute autre préoccupation, qu’elle soit immédiate ou non.

Ce canal de communication d'urgence supplémentaire vise à traiter à la fois les perturbations immédiates - comme une fête non autorisée en cours - et les problèmes à long terme au sein de la communauté, peut-on lire dans le communiqué de la compagnie, qui rappelle toutefois que les urgences et les incidents de sécurité doivent toujours être signalés aux autorités locales.

Airbnb se veut plus sécuritaire

En plus de la ligne téléphonique au 855 635-7754, les voisins peuvent également utiliser un portail en ligne à l’adresse airbnb.ca/neighbours, où ils pourront indiquer le lien vers l’annonce de location.

Airbnb s'engage à servir toutes les parties prenantes et les voisins sont une partie incroyablement importante de notre communauté, a déclaré Alex Dagg, directeur de la politique publique pour Airbnb au Canada, par communiqué.

Le soutien en temps réel fourni par la ligne de soutien de voisinage donnera aux voisins une ligne directe avec notre équipe et nous aidera à faire respecter notre stricte interdiction de faire la fête.

Airbnb offre également des appareils de détection du bruit à un tarif réduit aux hôtes canadiens afin de surveiller les changements de niveau sonore dans toute la maison et d'avertir lorsqu'un changement est détecté, sans pour autant enregistrer le son.

L’assistance téléphonique, elle, est pour le moment offerte au Canada en anglais seulement, avec un soutien en français à venir.

Ces mesures de sécurité supplémentaires font suite à l'interdiction mondiale des fêtes non autorisées de la plateforme en ligne en novembre dernier.

Depuis, Airbnb a suspendu des inscriptions dans des villes telles que Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa et Edmonton en vertu de la nouvelle politique.

Au moment de l'annonce de cette initiative, le maire de Toronto, John Tory, avait dit que la meilleure façon pour Airbnb d’assurer la sécurité est d’appliquer les règlements municipaux qui seront en vigueur prochainement.

L’entrée en vigueur des règlements avait toutefois été retardée par des contestations de propriétaires devant un tribunal administratif qui a finalement donné raison à la Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Société