•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centres de formation mieux équipés pour la formation minière

Une douzaine de personnes posent dans un grand entrepôt.

Le personnel d'Agnico Eagle et du Centre Polymétier de Rouyn-Noranda

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

L'entreprise Agnico Eagle a octroyé des dons matériels d'une valeur d'environ 325 000 $ à trois établissements d'enseignement de la région. Les équipements donnés proviennent de la mine Lapa, qui a cessé ses activités au printemps dernier.

Le centre Polymétier de Rouyn-Noranda, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et le Centre de formation professionnelle du Lac-Abitibi ont reçu les dons matériels, qui serviront à la formation des étudiants.

Commencer le recrutement

Christian Goulet, directeur général du complexe minier LaRonde, estime que ces dons en équipement pourront aider à la formation de futurs travailleurs pour la compagnie.

Évidemment, les équipements vont aider des programmes qui sont plus reliés à l'industrie minière parce que le matériel va servir à parfaire les formations des différents métiers qu'on recherche dans l'industrie minière, et de notre côté on voulait s'assurer que la majorité des organismes pouvaient en bénéficier, donc on a partagé le matériel entre ces trois centres-là, dit-il.

Stéphane Royer, directeur général du Centre Polymétier, affirme que ce type de dons peut encourager des étudiants à considérer la minière comme milieu de travail.

C'est clair que quand on a des partenariats comme ça, avec les salaires que les minières sont capables de leur offrir - écoute, on a 80, 90 % de notre clientèle que c'est envers les minières qu'ils sont intéressés. Ce qui fait qu'avoir des partenariats de ce type-là, moi ça me fait sourire parce qu'en réalité, ils veulent tous aller pour ces minières-là et Agnico Eagle en fait partie.

Créer un environnement de travail à l'école

Parmi les équipements fournis, on compte des tracteurs, des chargeuses et des foreuses. Au Centre Polymétier, les enseignants souhaitent créer une mini-usine de traitement des eaux en intégrant à la formation les équipements reçus.

Donc, ce qu'on veut faire, c'est une usine qui va pouvoir être un peu plus réaliste, si vous voulez, un petit peu plus comme on voit en entreprise, mentionne Pascal Coulombe, enseignant au Centre Polymétier.

Les équipements sont arrivés au Centre Polymétier et le projet est encore à l'étape de la table à dessin. Stéphane Royer estime que cela prendra d'un an à un an et demi pour intégrer le matériel à la formation professionnelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !