•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nominations non conformes à la CNESST : le ministre du Travail exige des réponses

Jean Boulet en entrevue à Radio-Canada

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Photo : Radio-Canada

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) devra rendre des comptes au gouvernement Legault pour avoir maintenu en poste des gestionnaires dont la nomination contrevient aux principes de la Loi sur la fonction publique.

Le ministre responsable de la CNESST, Jean Boulet, estime que l’organisme aurait dû se plier à l’ensemble des recommandations formulées par la Commission de la fonction publique (CFP) à la suite de deux enquêtes distinctes.

C’est important pour moi de suivre les règles de nomination dans la fonction publique, puis je vous le dis là, la CNESST aurait dû se conformer rapidement aux rapports de la Commission de la fonction publique, lance le ministre en entrevue à Radio-Canada.

La première enquête de la CFP concernait la nomination d’une cadre à un poste de directrice générale pour lequel elle n’était pas qualifiée. Le chien de garde de la fonction publique a recommandé à la CNESST d’annuler la promotion, ce qui n’a pas été fait.

La seconde enquête portait sur la non-conformité d’une désignation de cadre à mandat stratégique. Le 15 octobre, la CFP a recommandé de mettre fin immédiatement à la désignation. La CNESST a plutôt choisi de la maintenir jusqu’au 31 décembre 2019.

Le siège social de la CNESST en hiver

La CNESST a refusé de se conformer à deux recommandations de la Commission de la fonction publique.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Convocation

Même s’il s’agit d’un organisme indépendant, Jean Boulet juge la situation assez préoccupante pour avoir demandé de s’entretenir dans les plus brefs délais avec la présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST, Manuelle Oudar.

J’ai décidé de la convoquer. Je vais la convoquer personnellement, de la façon la plus diligente possible à mon cabinet puis j’ai l’intention de lui présenter mes préoccupations à cet égard-là.

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Il exigera notamment une plus grande transparence dans la désignation des cadres à mandat stratégique. L’une des enquêtes de la Commission de la fonction publique a révélé que le Secrétariat du Conseil du trésor n’avait pas été informé de la désignation ni de son renouvellement, ce qui contrevient à la directive sur les emplois de cadres et leurs titulaires.

Il va falloir que désormais, on informe bien le Secrétariat du Conseil du trésor de toute désignation de cadre puis je m’attends à de la transparence, prévient Jean Boulet.

Le ministre profitera de son tête-à-tête avec Mme Oudar pour faire un suivi des mesures mises en place par la CNESST pour réduire les délais dans le traitement des demandes d’indemnisation.

La rencontre devrait avoir lieu au plus tard en début de semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !