•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancement d'une coalition pour la gratuité dans les transports à Edmonton

Un groupe demande au conseil municipal d'Edmonton de rendre les transports en commun de la ville gratuits afin d'en augmenter l'achalandage tout en réduisant la circulation automobile.

Photo : Radio-Canada

Jean-Emmanuel Fortier

La question de la gratuité dans les transports en commun était abordée lundi à Edmonton. Une coalition presse les autorités municipales de rendre les transports en commun gratuits, pour augmenter l'achalandage en réduisant la circulation automobile. 

Pour sensibiliser les élus, le groupe leur a lancé un défi, celui d'utiliser seulement les transports en commun pendant une semaine et de raconter comment cela s'est passé. 

On veut voir nos transports en commun financés comme nos bibliothèques, nos écoles, nos hôpitaux et nos autres services publics.

Laura Kruse, organisatrice de Free Transit Edmonton

En citant l'exemple d’autres villes à travers le monde qui ont adopté ce modèle, la coalition affirme que la gratuité augmenterait l’achalandage, réduisant ainsi le nombre de voitures sur les routes. 

Cela va permettre d'agir sur les changements climatiques, mais aussi sur la justice sociale en enlevant cette barrière financière , affirme Laura Kruse. 

Le syndicat des conducteurs d'autobus et de train léger d'Edmonton soutient l'initiative. Au moins 30 % des attaques contre les conducteurs surviennent lors de conflits sur les tarifs, affirme le président syndical, Steve Bradshaw.

Instaurer la gratuité a un coût. Les revenus des services de transports en commun d’Edmonton montent à environ 130 M$ par an. Combler le manque à gagner nécessiterait peut-être des augmentations importantes d’impôts fonciers.

Si nous devons trouver 130 millions de dollars supplémentaires, est-ce que cela améliorerait la qualité du service? Je préférerais dépenser cet argent sur un meilleur service plutôt que d’instaurer la gratuité, a dit le conseiller municipal du quartier 4 d'Edmonton, Ben Henderson. 

Le conseil municipal d’Edmonton s’est penché sur la question de la tarification des transports en commun en novembre, mais a écarté l’option de la gratuité. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Pauvreté