•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : Cornwall se prépare à recevoir des passagers du Diamond Princess

La mairesse de Cornwall Bernadette Clement et trois autres personnes autour d'une table.

La mairesse de Cornwall (au centre) a tenu une conférence de presse pour rassurer les résidents de la ville.

Photo : Radio-Canada / Matthew Kupfer/CBC

Dominique Degré

Édifice isolé, système d’aération autonome, gants, masques... Voilà ce qui attend les passagers canadiens du Diamond Princess qui seront mis en quarantaine à Cornwall à leur retour au pays, ont précisé les autorités, lundi, en réponse aux inquiétudes de la population quant aux conditions d’isolement des voyageurs.

Double vérification

Les mesures pour s’assurer que le nouveau coronavirus n’atteigne pas la municipalité est-ontarienne vont commencer au Japon, ont indiqué les autorités de santé publique lors d’un point de presse.

Aucun passager montrant des symptômes du coronavirus ou quiconque ayant déjà la maladie ne pourra monter à bord de l’avion, a précisé le sous-administrateur en chef de la santé publique pour l’Agence de santé publique du Canada, Dr Howard Njoo.

Plusieurs travailleurs de la santé munis d'équipements de protection escortent un passager protégé par un drap bleu sur une passerelle le menant à une ambulance.

Les passagers du Diamond Princess qui ont contracté le COVID-19 ont été transférés vers des centres hospitaliers (archives).

Photo : Reuters / Kyodo

Ceux parmi les 228 passagers du Diamond Princess qui auront le feu vert pour monter dans l’avion seront examinés de nouveau à la base militaire de Trenton, en Ontario, où les Canadiens rapatriés de Wuhan ont été mis en quarantaine.

Tous les passagers qui démontrent des symptômes durant le vol où à leur arrivée seront examinés et envoyés à un hôpital local. Tous les autres seront transportés au Centre NAV pour une quarantaine de 14 jours, a ajouté Dr Njoo, précisant du même souffle qu’aucun cas n’a été diagnostiqué parmi les personnes isolées en ce moment à Trenton.

La quarantaine

Après un autre examen médical à leur arrivée à Cornwall, les voyageurs seront mis en quarantaine dans une installation complètement isolée du reste du Centre NAV. Cette section dispose de son propre système d’aération et ne compte que deux points d’entrée.

La façade du Centre NAV Canada.

La façade du Centre NAV Canada, situé à Cornwall.

Photo : Radio-Canada / Boris Proulx

C’est un édifice complètement isolé et on peut y accéder que par un tunnel ou une passerelle, a souligné Dr Paul Roumeliotis, médecin-conseil en santé publique et président-directeur général du Bureau de santé de l’est de l’Ontario.

Les voyageurs qui resteront entre les murs de cette unité devront garder une distance minimale de deux mètres entre eux.

Ils ne pourront pas non plus quitter leur chambre, à l’exception de certains moments de loisir à l’extérieur dans un périmètre désigné à des heures spécifiques, a noté Dr Njoo. Lors de ces récréations, les patients devront porter des gants et des masques.

Des services de soutien moral et de santé mentale leur seront également offerts. Les travailleurs qui vont assurer ces services devront se conformer à leur propre protocole de sécurité.

Une meilleure communication

La mairesse de Cornwall, Bernadette Clement, a dénoncé dans les derniers jours le manque de communication avec les autres ordres de gouvernement quant aux mesures de quarantaine dans sa ville.

Après la mise au point de lundi, inutile de s’attarder davantage à ces enjeux. Il faut en revenir. Je ne vais pas rester frustrée : je ne peux pas, parce qu’il y a trop de choses à faire, a indiqué la première magistrate.

Mon travail, c’est de m’assurer que le gouvernement fédéral parle directement aux gens de Cornwall. Je suis rassurée par cette conférence de presse. Pour l’avenir je pense que la communication sera meilleure, a-t-elle ajouté.

Aucune date n’a encore été fixée pour le rapatriement des Canadiens à bord du Diamond Princess. Mais pendant la conférence de presse tenus à Cornwall, la date de jeudi a été avancée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé publique