•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire vivre la francophonie en milieu anglophone à Steinbach

Des membres de la communauté francophone à Steinbach sont réunis pour fêter le Nouvel An.

La Communauté francophone du sud-est du Manitoba a tenu sa première activité de l'année samedi soir.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Loiselle

Rosalie Loiselle

La ville de Steinbach, située à 58 kilomètres au sud-est de Winnipeg, est connue comme le coeur de la communauté mennonite du Manitoba. Depuis quelques années, une communauté de nouveaux arrivants francophones commence à y s’établir.

Samedi soir, une quarantaine de francophones se sont rassemblés dans une église de Steinbach pour leur première activité de l’année 2020. Durant ces retrouvailles, ils se sont échangé des voeux et des cadeaux et ont fait des jeux.

Micheline Kizeza est coprésidente de la Communauté francophone du sud-est du Manitoba. Depuis 2018, cet organisme tente de rassembler les francophones de la région, mais aussi de former des liens avec la communauté existante de Steinbach.

La plupart des gens (à Steinbach) sont de souche allemande, mais nous avons réussi à nous connecter avec eux. Comme le Canada, c'est un peu comme une mosaïque, il y a plusieurs cultures et toutes ces cultures vivent ensemble dans une convivialité, explique Mme Kizeza.

Un gâteau qui souhaite une bonne année 2020 à la communauté francophone du sud-est du Manitoba.

La Communauté francophone du sud-est du Manitoba a célébré le Nouvel An avec des francophones de Steinbach samedi soir.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Loiselle

Micheline Kizeza a voulu créer un groupe qui aiderait les francophones de la région à vivre en français malgré la culture majoritairement anglophone qui les entoure. On a voulu cultiver cette culture francophone.

Mme Kizeza et sa famille se sont installées à Steinbach en 2012. Ses enfants étaient petits à l’époque, et elle pensait qu’une plus petite ville était un meilleur endroit pour les élever. C’était bien de les encadrer ici au lieu d’être dans une grande ville.

La famille, d’abord installée en Ontario, s'est installée au Manitoba après avoir entendu dire que le système de santé serait meilleur pour leur fils, souffrant de drépanocytose. Après un don de moelle osseuse de leur fille, leur fils est maintenant guéri.

Le système de santé, pour nous, en tout cas, était parfait. Les gens ont été gentils, et puis, ils travaillaient en équipe. Les médecins, les infirmières, les aides-soignants, ils travaillaient vraiment très bien, dit la mère de famille.

Son expérience positive l’a incitée à continuer de travailler dans le secteur de la santé comme aide-soignante.

Micheline Kizeza distribue des cadeaux à Steinbach.

La Communauté francophone du sud-est du Manitoba a fait un échange de cadeaux durant la célébration du Nouvel An samedi soir.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Loiselle

Une histoire d'entraide

Selon Detty Karuju, la Communauté francophone du sud-est du Manitoba a été essentielle à l’intégration de sa famille lors de son arrivée à Steinbach, il y a un an.

La famille est originaire du Congo, mais a passé quelques années en Afrique du Sud avant de venir au Manitoba sur recommandation de certains membres de sa famille qui s’y étaient déjà établis.

Micheline est venue avec son groupe à la maison pour nous parler, pour nous dire : “Nous sommes ici, nous sommes un groupe francophone. Sentez-vous la bienvenue, nous sommes ici pour vous.” C’est elle qui nous a aidés à nous ajuster et à savoir qu’on a des gens ici à qui on peut parler.

Detty Karuju ajoute que l’église Grace Mennonite Church a joué un rôle immense dans leur vie quand ils sont arrivés. On n'était pas venus comme des réfugiés, mais l’église nous traite comme si nous sommes leur responsabilité et nous lui en sommes très reconnaissants.

Mme Karuju souhaiterait que ses enfants parlent français, mais en raison de leur éducation en Afrique du Sud, quatre de ses cinq enfants parlent seulement l’anglais.

Elle n'a pas eu de difficultés à trouver une communauté francophone à Steinbach, mais ce qu’elle trouve plus difficile, c’est de trouver des personnes avec qui parler la langue que la famille utilise à la maison, le swahili.

Elle ajoute que, pour elle, la ville de Steinbach est l’endroit parfait pour sa famille. Je voulais une petite communauté pour bien voir et bien éduquer mes enfants en dehors d’une grande ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !