•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec confirme 1 M$ de plus pour la piscine de Senneterre

Un projet de nouvelle piscine publique à Senneterre, évalué à 6,2 millions de dollars, est en cours d'analyse par le gouvernement du Québec.

Québec bonifie le montant pour la piscine de Senneterre. (archives)

Photo : Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois

Marc-André Landry

Le gouvernement du Québec bonifie de 1 million de dollars sa participation au projet de construction d'une piscine à l'école secondaire La Concorde de Senneterre.

D’abord estimé à 6,2 millions de dollars en 2018, le projet piloté par la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois (CSOB) a vu ses coûts exploser lors de l’ouverture des soumissions, en décembre dernier. Le plus bas soumissionnaire, Constructions Pépin et Fortin, avait déposé une offre à 8,2 millions de dollars.

Québec avait au départ promis 3,1 millions de dollars, soit 50 % des coûts. Le ministre régional Pierre Dufour annonce que son collègue Jean-François Roberge a approuvé une participation supplémentaire de 1 million de dollars au projet.

Le ministre Dufour ajoute que le milieu a aussi fait sa part pour dénouer l'impasse budgétaire. Les discussions qu'on a eues avec la mairie de Senneterre nous indiquaient que les partenaires pourraient aller chercher la différence additionnelle, si on allait chercher le million de dollars. Tout est maintenant là pour que le projet puisse se mettre en marche tel que prévu, s'est-il réjoui.

Pas d'impact sur le compte de taxes

Pour le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte, cette nouvelle subvention confirme que la piscine pourra être construite à des coûts respectant la capacité de payer des contribuables de sa municipalité et de ses voisines, Belcourt et Senneterre-Paroisse.

C'est le million de dollars qui nous manquait pour aller de l'avant, précise-t-il. On a travaillé fort pour en arriver là au cours des derniers mois, mais tous les partenaires ont compris l'importance de doter le pôle de Senneterre d'une nouvelle infrastructure aquatique de qualité. Pour nous, le barème a toujours été de ne pas dépasser les coûts d'opération annuels et le maintien de l'Aqua-Spec, notre infrastructure désuète. Tout va se faire sans impact sur le compte de taxes des citoyens.

Rappelons que les municipalités impliquées se sont engagées à verser une subvention maximale de 650 000 $ une fois la piscine construite, puis un versement annuel maximal de 295 000 $ à la CSOB, pour une durée maximale de 30 ans.

La Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois a jusqu'au 6 mars pour confirmer l'octroi du contrat au plus bas soumissionnaire. Les travaux pourraient débuter dès cet été pour une ouverture de la piscine en juin 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Infrastructures