•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un livreur de Skip the Dishes se dit victime de rage au volant

Mathew Ekstrom est assis dans ue voiture. La photo est prise de près. C'est un jeune homme aux yeux bleus avecune barbe et des cheveux blonds.

Mathew Ekstrom se dirigeait vers un restaurent de Red Deer pour prendre une commande quand il a été victime d'un cas de rage au volant.

Photo : Matthew Ekstrom

Radio-Canada

Matthew Ekstrom, un livreur de Skip the Dishes de 26 ans, dit qu’on a dû lui amputer une jambe parce qu’un homme a délibérément foncé sur lui dans un stationnement dans un cas de rage au volant.

La Gendarmerie royale du Canada a déposé plusieurs accusations contre homme de 32 ans relativement à cet incident.

Matthew Ekstrom raconte qu’il se rendait dans un restaurant Fatburger de Red Deer le 26 janvier et qu’il roulait en direction est dans la 67e rue. Comme il devait prendre la voie de droite, il s’est glissé devant un VUS. Le conducteur de ce véhicule a changé de voie, a accéléré puis l’a dépassé pour le couper. Matthew Ekstrom dit que le conducteur du VUS ne lui a pas laissé le temps de réagir, qu’il a failli lui rentrer dedans et qu’il a agi ainsi exprès.

Selon Matthew Ekstrom, les deux voitures sont ensuite arrivées à un arrêt au milieu de la 67e rue, près de l’avenue Golden Ouest. Il était autour de 16 heures, dit-il.

Il est sorti de sa voiture et s’est dirigé vers moi. Il a essayé d’ouvrir ma portière. Quand il s’est rendu compte qu’elle était verrouillée, il s’est mis à donner des coups de poing dans les vitres.

L’homme est ensuite retourné à sa voiture et est resté là. Matthew Ekstrom dit qu’il a attendu quelques minutes, mais que l’autre ne partait pas.

Quand il s’est mis en mouvement, l’autre conducteur l’a suivi jusque dans le stationnement.

J’essayais de m’éloigner de lui. J’ai circulé autour de quelques voitures qui étaient stationnées et il me suivait constamment. Il ne voulait pas laisser tomber.

Matthew Ekstrom raconte qu’un ami est finalement arrivé pour l’aider, et qu’il s’est rangé à ses côtés. Ils sont sortis de leurs voitures. Matthew Ekstrom a voulu tenter de faire peur au conducteur et a lancé une tasse de café dans la direction du VUS, ce qui a conduit l’homme à leur tourner autour.

Matthew Ekstrom raconte que son ami est retourné à sa voiture pour appeler la police et que c’est alors que le conducteur du VUS a foncé dans sa direction.

Il m’a heurté et je n’ai pas eu le temps de m’ôter de son chemin.

Matthew Ekstrom

Matthew Ekstrom s’est cassé le coude en tombant. J’étais étendu et je pouvais sentir ses pare-chocs au-dessus de moi, sur le côté gauche de mon corps, dit-il. Je pense qu’il est passé sur mon pied et qu’il m'a écrasé la cheville et le bas de la jambe.

Ça s’est passé tellement vite. Une fois sur le sol, hurlant de douleur, je savais ce qui se passait.

Le conducteur a ensuite pris la fuite. Son ami était alors au téléphone avec la police.

Matthew Ekstrom raconte que les médecins lui ont dit que, s’il gardait sa jambe, il pouvait s’attendre à souffrir toute sa vie. Je suis trop jeune. Je ne pourrais plus marcher, je ne serais plus capable de courir ou de faire du sport. Avec une amputation, je pourrai porter une prothèse et faire tout ça, dit-il.

Le moignon de la jambe de Matthew Ekstrom.

Matthew Ekstrom explique avoir opté pour l'amputation de sa jambe droite car s'il l'avait gardée, il aurait eu une vie de souffrance.

Photo : Matthew Ekstrom

Sa fracture du coude sera guérie dans six semaines, ajoute-t-il.

Il reconnaît qu’il aurait pu faire les choses autrement. Il aurait pu appeler la police plus tôt ou encore ralentir pour se ranger derrière le VUS plutôt que de le couper.

Mais je ne peux pas changer ce qui est arrivé, n’est-ce pas?

Son agresseur, contre qui les accusations ont été portées, doit comparaître à la Cour provinciale de Red Deer le 10 mars.

Avec des informations de Peggy Lam

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Conduite dangereuse