•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des maisons et des propriétés recouvertes de glace en bordure du lac Érié

Une maison recouverte de glace.

Plusieurs maisons de la promenade Erie Shore étaient recouvertes de glace samedi.

Photo : Jason Homewood / Office de conservation de la nature de Lower Thames Valley

Radio-Canada

Des résidents de la rive du lac Érié dans la région de Chatham-Kent du Sud-Ouest de l'Ontario ont été victimes d’inondations en fin de semaine. Plusieurs ont aussi vu leurs maisons se recouvrir d’une couche de glace de plus en plus épaisse.

Le vent a pulvérisé l’eau et a créé des vagues dans le lac Érié, un phénomène qui inquiète beaucoup les résidents de la région ravagée par des inondations l’an dernier.

Cheryl Wallace, qui est propriétaire d’une maison sur la promenade Erie Shore, indique qu’en fin de semaine, de la glace s'est retrouvée jusqu'à neuf mètres de haut sur des arbres et que certains résidents ont même été privés d’électricité.

J’ai vu certains arbres sur lesquels de l’eau avait été soufflée et avait formé de la glace. Ça a brisé toutes les branches. C’est déjà arrivé, mais les dommages étaient très importants cette fois-ci, explique-t-elle.

La femme s'inquiète de ne pas pouvoir protéger sa maison de l’érosion.

L’érosion détruit une grande partie du brise-lames, et une fois qu’il est parti, la maison est en grand danger.

Cheryl Wallace, résidente de Chatham-Kent
De la glace en hauteur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La glace a recouvert le rivage.

Photo : Jason Homewood / Office de conservation de la nature de Lower Thames Valley

Les inondations, comme celles de la fin de semaine sont relativement habituelles pour la région, selon Jason Wintermute, gestionnaire des services d’information de l’Office de conservation de la nature de Lower Thames Valley.

Les vagues arrivent et se heurtent aux brise-lames verticaux qu’ont les résidents, se vaporisent dans l'air. Le vent souffle vers la rive, et cette action répétitive cause les inondations, note-t-il.

M. Wintermute ajoute que les très basses températures de samedi ont transformé l’eau des vagues en glace.

C’est la première fois, cette année, que les températures sont assez basses pour qu’on observe ce phénomène, mais ce n’est pas sans précédent. Dans les années 1980 et à la fin des années 1990, on a aussi eu des niveaux d’eau élevés.

Jason Wintermute, gestionnaire des services d’information de l’Office de conservation de la nature de Lower Thames Valley
De la glace devant des maisons.

Les inondations ont touché de nombreuses résidences de la promenade Erie Shore dans la région de Chatham-Kent.

Photo : Jason Homewood / Office de conservation de la nature de Lower Thames Valley

Les conditions venteuses n’ont pas duré longtemps samedi, mais la région fait toujours l’objet d’une veille d’inondation.

Le niveau des eaux risque de monter davantage lundi soir. Cependant, les vents et les températures attendus sont plus modérés que ceux de samedi.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Windsor

Conditions météorologiques