•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition demande une enquête sur le meurtre de Colten Boushie

Un jeune homme, Andre Bear, est assis dans un escalier. Il est entièrement vêtu de noir et tient dune parure autochtone de plumes d'oiseaux dans ses mains.

L'auteur de la pétition, Andre Bear, a décidé de devenir avocat à la suite du procès de Gerald Stanley, qui a été acquitté en février 2018 du meurtre de Colten Boushie.

Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Radio-Canada

Le gouvernement de la Saskatchewan n’a pas l’intention d’ouvrir une enquête publique sur la mort de Colten Boushie, disant que l’incident a déjà fait l’objet d’un examen attentif pendant le procès au criminel qui s’en est suivi. La province répond ainsi à une pétition en ligne qui avait recueilli 3979 signatures vendredi, une semaine après avoir été lancée sur le site change.org.

Colon Bouchie a été tué par balle dans la ferme de Gerald Stanley en août 2016. Il se trouvait en compagnie de quatre autres personnes de la Nation crie Red Pheasant dans une voiture qui est entrée dans la ferme de Gerald Stanley.

Dans le témoignage qu’il a livré au cours de son procès, Gerald Stanley a dit qu’il avait tiré pour tenter de faire peur au groupe pour qu’il s'éloigne, atteignant accidentellement Colten Boushie à la tête.

Accusé de meurtre non prémédité, Gerald Stanley a été acquitté par le jury, ce qui a donné lieu à une pluie de critiques dans les semaines qui ont suivi.

Dans une déclaration écrite, le ministre de la Justice estime que le procès a satisfait à toutes les conditions d’une enquête et que rien de plus que ce qui a déjà été couvert par le procès au criminel ne peut être établi.

Nous comprenons que certains soient déçus par ce verdict, mais rien ne permet de dire que la décision du jury a été motivée par autre chose que les preuves déposées au procès et les instructions du juge, dit le ministre.

Andre Bear est l’auteur de la pétition en ligne. Pour cet Autochtone qui étudie le droit à l'Université de la Saskatchewan, à Saskatoon, l'acquittement de Gerald Stanley vient renforcer la discrimination endémique du système et n’a pas permis de faire respecter la justice au Canada.

Dans sa pétition, il donne l'exemple de la sélection d’un jury composé uniquement de Blancs.

CBC/Radio-Canada ne peut vérifier l'appartenance ethnique des 12 jurés, mais, au moment du procès, la famille Boushie s’était dite choquée de constater que tous les candidats qui semblaient être Autochtones avaient été rejetés par les avocats de la défense.

Nous avons le droit d’être jugés par et parmi nos semblables, déclare Andre Bear. Si c’est une personne autochtone qui est une victime, le jury devrait comprendre au moins un Autochtone. C’est notre droit, selon la Charte.

La pétition d’André Bear fait état d’autres problèmes, notamment une enquête de la Gendarmerie royale du Canada jugée déficiente et la décision de la Couronne de ne pas en appeler du jugement de première instance.

C’est un des cas les plus importants que je verrai dans ma vie, dit André Bear, et je pense qu’on ne peut pas nier le fait qu’il n’y a pas eu d'enquête publique. Alors j'espère que cette pétition pourra entraîner une prise de conscience et maintenir cette question vivante.

De son côté, la province rappelle que cinq juges qui se sont déclarés Autochtones ont été nommés à la cour provinciale de Saskatoon depuis janvier 2018, mois où le procès de Gerald Stanley a commencé.

La province indique aussi avoir mis sur pied un comité consultatif d’aînés qui examine des questions relatives à la justice et travaille aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation qui tombent sous sa juridiction.

Le ministre de la Justice fédéral, rappelle de son côté, dans une déclaration écrite, que le gouvernement fédéral s'est engagé à faire avancer la réconciliation avec les peuples autochtones et à s’attaquer aux problèmes systémiques qui concernent les Autochtones et le système criminel canadien.

Le gouvernement fédéral dit notamment avoir éliminé la pratique des récusations péremptoires dans la sélection des jurés, depuis le procès de Gerald Stanley.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !