•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visiteurs à l'hôtel de ville de Toronto devront passer par des détecteurs de métaux

L'hôtel de ville de Toronto, vu du sol à travers une structure en forme de cercle.

L'hôtel de ville de Toronto (archives)

Photo :  CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

À partir de mardi, les visiteurs devront se soumettre à des mesures de sécurité plus poussées pour accéder à l'atrium de l'hôtel de ville de Toronto, aux différents comptoirs de service ainsi qu'aux salles du conseil municipal et de comités. Ainsi, ils devront dorénavant passer par des détecteurs de métaux.

Ces mesures de sécurité accrues découlent d'un rapport adopté par le conseil municipal le 29 janvier dernier, après plusieurs changements au cours des dernières années à la suite de différents votes du conseil et de consultations publiques.

Les conseillers ont finalement accepté les recommandations d'installer des portiques détecteurs de métaux, des barrières de sécurité et des tourniquets. Ces derniers permettront aux personnes détentrices d'une carte d'échapper aux procédures de sécurité.

Ce que nous voulons faire, c'est donner l'impression à tous ceux qui viennent à l'hôtel de ville que nous prenons la sécurité au sérieux, a expliqué le conseiller Stephen Holyday qui a appuyé les changements.

Ces mesures de sécurité accrues en inquiètent toutefois certains. Le conseiller Gord Perks, l'un des deux seuls à avoir voté contre les recommandations, a affirmé qu'il ne souhaitait pas l'instauration de barrières entre le public et le bâtiment dont ils sont propriétaires.

Vous pouvez faire une plainte à l'Hôtel de Ville et obtenir une audience et peut-être nous pousser vers une meilleure façon de gérer la ville, a-t-il dit. Chaque fois que nous mettons une barrière, nous portons atteinte à cette démocratie locale remarquable.

Stephen Holyday ne croit pas à ces craintes. Le revers de la médaille c'est que les personnes qui ne se sentent pas en sécurité ne viennent peut-être pas à l'hôtel de ville, a-t-il répondu ajoutant que de telles mesures de sécurité ne sont pas inhabituelles dans d'autres bâtiments gouvernementaux ou installations sportives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Société