•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Tant qu'ils ont le coronavirus, ils doivent rester au Japon » : Chantal Ménard inquiète pour ses parents

Photo du couple en voyage.

Diane et Bernard Ménard, un couple de Gatineau, était en quarantaine sur le Diamond Princess. Ils ont contracté le coronavirus et devront être soignés au Japon (archives).

Photo : Facebook/Diane Menard

Radio-Canada

Le couple de Gatineau a appris samedi avoir contracté le coronavirus. Il ne pourra pas être rapatrié au Canada, comme les autres Canadiens qui étaient sur le bateau de croisière Diamond Princess.

Leur fille, Chantal Ménard, dit avoir eu des sentiments mitigés en entendant la nouvelle du rapatriement.

J’étais soulagée et heureuse pour les Canadiens qui sont sur le bateau. Mais en même temps, je ne peux pas vous cacher que j'ai eu une certaine colère envers le gouvernement parce que s’il avait agi plus tôt, mes parents ne seraient pas à l'hôpital au Japon en ce moment, a indiqué Chantal Ménard dans une entrevue au Téléjournal Ottawa-Gatineau.

La fille du couple de 75 ans dit avoir reçu quelques nouvelles de ses parents, par l’intermédiaire du téléphone d’un médecin au Japon. Ils auraient été transportés en ambulance vers un hôpital militaire japonais.

ll ne faut pas s’imaginer que c’est un hôpital high-tech, ils sont couchés sur des lits qui ressemblent à des lits de camp, mais on est contents qu'ils soient dans la même chambre, a dit Mme Ménard. Elle précise que ses parents doivent payer de leur poche pour les produits d'hygiène comme le savon, le shampoing ou encore du dentifrice.

Selon Mme Ménard, ses parents ne s’alimentent plus. Elle dit essayer de leur faire parvenir des substituts de repas liquides de type Ensure et avoir fait une demande à l’ambassade pour fournir à ses parents des produits de base, le temps de leur hospitalisation.

Chantal Ménard ne sait toujours quand elle pourra revoir ses parents.

Tant qu’ils sont positifs [au coronavirus], ils doivent rester au Japon, donc on n’a aucune idée de combien de temps cela peut prendre.

Chantal Ménard, fille des deux Gatinois qui ont contracté le coronavirus sur le Diamond Princess

Avec les informations de Daniel Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !