•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chemins de fer bloqués, les camionneurs sollicités

Des camions stationnés un à côté de l'autre.

Quelques camions d'une entreprise de camionnage.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Félix Morrissette-Beaulieu

L'industrie du camionnage observe une augmentation de la demande en raison des blocus ferroviaires.

Même s'il est difficile de chiffrer cette demande pour l'instant, l’Association du camionnage du Québec dit être en mode urgence.

J’ai eu des échanges avec certains transporteurs et oui, on me confirme qu’il y a eu des demandes et qu'il y en aura d’autres, explique Marc Cadieux, PDG de l’Association du camionnage du Québec.

La situation amplifie la pression sur l’industrie, qui vit une grave pénurie demain d'oeuvre. L’Association du camionnage siège depuis la semaine dernière à un comité d’urgence mis sur pied par le ministère des Transports pour se préparer à toute éventualité.

Pour le moment, il n’a pas de précarité, mais on va tenter de répondre à la demande.

Marc Cadieux, PDG de l’Association du camionnage du Québec.

Augmentation des coûts ?

Changer la logistique du transport par camions pour répondre à une situation urgente ne se fait pas sans frais, ajoute M. Cadieux.

Il a des coûts associés la réorganisation de la logistique du transport. Ça nécessite des mouvements inhabituels. Il y aura sûrement des augmentations de coûts , croit-il, sans que le camion soit nécessairement plus cher que les autres moyens de transport en pareille circonstance.

Le premier ministre Justin Trudeau poursuit dimanche les discussions pour résoudre la crise autochtone avec des membres de son conseil de ministres, au moment où les blocages ferroviaires se poursuivent dans plusieurs régions du pays.

Le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, continue de préconiser la voie de la diplomatie.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Transports