•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les auteurs autochtones de plus en plus célébrés au Canada

La bibliothèque publique de Vancouver a triplé sa collection d’auteurs autochtones depuis 2018.

Des livres empilés les uns sur les autres.

Selon la bibliothèque publique de Vancouver, les auteurs Thomas King, Eden Robinson et Drew Hayden Taylor sont parmi les plus populaires de la collection autochtone.

Photo : Radio-Canada / Maryse Zeidler

Radio-Canada

Cole Pauls crée des romans graphiques depuis 15 ans, mais n’a jamais rêvé de retrouver ses oeuvres aux côtés de celles de ses auteurs préférés.

 « C’est une leçon d’humilité », partage celui qui vit à Vancouver, mais est originaire du Yukon.

Cole Pauls pose dans une bibliothèque. Il a dans sa main un livre intitulé Dakwäda Warriors.

Cole Pauls est honoré que ces oeuvres fassent partie de la collection autochtone de la bibliothèque publique de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Camille Vernet

Cole Pauls dont le travail vise en partie à revitaliser la langue tutchone du Sud, une langue avec laquelle il a grandi, est l’un des nombreux auteurs dont les oeuvres se retrouvent maintenant dans la collection autochtone de la bibliothèque publique de Vancouver.

La collection inclut des livres de fiction et de non-fiction, de la musique et des films d’auteurs autochtones, mais aussi des oeuvres traitant d’enjeux qui les touchent.

La gérante des collections et services techniques de la bibliothèque publique de Vancouver Inness Campbell explique que c’est leur contribution envers la réconciliation.

 « C’est une collection, mais en réalité c’est aussi un espace. C’est un endroit où cette réconciliation peut commencer ou encore l’apprentissage de ce dont vous pourriez avoir besoin pour permettre cette réconciliation », souligne-t-elle.

Des livres sur les étagères de la bibliothèque publique de Vancouver. Sur le dessus de l'étagère on peut lire en anglais collection autochtone.

La collection autochtone de la bibliothèque publique de Vancouver est bien en vue à l’étage principal de la succursale du centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Maryse Zeidler

Selon Inness Campbell, la circulation des oeuvres de la collection autochtone a triplé entre 2018 et 2019. Un fait que confirment d’autres bibliothèques et des maisons d’édition canadiennes.

À la bibliothèque publique de Toronto par exemple, la gérante des collections Michele Melady a elle-même remarqué une augmentation de l’intérêt des usagers envers certaines livres tels que The Marrow Thieves de l’auteur métis Cherie Dimaline ou Seven Fallen Feathers de Tanya Talaga.

L’éditrice à la maison d’édition Douglas & Mcintyre, Anna Comfort O'Keeffe affirme quant à elle que 8 des 10 livres les plus populaires de son entreprise sont écrits par des auteurs autochtones.

« C’est ce que les gens veulent lire en ce moment », pense-t-elle.

Avec les informations de Maryse Zeidler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !