•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmonton pourrait revoir la hausse de tarifs de transport en commun des aînés

Un autobus des services de transport en commun d'Edmonton à un arrêt. Il en coûte 3,25$ pour prendre l'autobus à Edmonton.

Le conseiller Andrew Knack prévoit déposer sa motion au conseil municipal mercredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un conseiller municipal d’Edmonton déposera mercredi une motion visant à revoir la hausse des titres annuels de transport en commun de certains aînés.

Si elle est adoptée, la motion aurait notamment pour effet de geler les tarifs des titres annuels de ceux qui en possédaient un en 2019, soit environ 3500 personnes.

Le conseiller Andrew Knack répond ainsi aux pressions exercées par des aînés après que leur titre annuel soit passé de 136,50 $ à 374 $ le 1er février.

M. Knack dit avoir reçu des dizaines de plaintes de citoyens soutenant devoir se serrer la ceinture afin d’encaisser la hausse.

« Si vous n’avez déjà pas droit à certains avantages sociaux et qu’on vous demande de dépenser 240 $ de plus malgré la faiblesse de votre revenu, ça devient difficile », note le conseiller.

Selon les normes tarifaires en vigueur depuis le 1er février, toute personne de 65 ans ou plus gagnant moins de 28 513 $ par année a accès gratuitement au transport en commun, mais tout aîné dont le revenu dépasse cette somme voit le prix de son titre pratiquement tripler.

« Trop, trop vite »

C’est notamment le cas de Lorraine Savary. La dame de 70 ans qui habite Edmonton depuis près d’un demi-siècle utilise principalement le transport en commun pour circuler en ville.

Pour elle, la hausse est difficile à accepter. « Je me suis étouffée », s’exclame-t-elle. « C’est trop, trop vite. Ça ne donne pas le temps de s’adapter, juste après Noël. »

La nouvelle politique prévoit également une nouvelle échelle tarifaire en fonction du revenu des aînés.

Si elle est mise en place telle qu’adoptée, la nouvelle grille prévoit ainsi qu’en 2021, une personne de plus de 65 ans dont le revenu dépasse de 10 % ou moins le montant maximal pour obtenir la gratuité aura droit à un rabais de 65 % du tarif régulier et devra défrayer environ 34 $ par mois pour se déplacer.

Une personne dont le revenu dépasse de 11 % à 25 % le seuil aura droit à un rabais de 50 %.

Avec les informations de Jordan Omstead

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Transport en commun