•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Côte-Nord découvre le pickleball

Le pickleball est un sport de raquette

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Laurence Royer

Le pickleball gagne des adeptes sur la Côte-Nord. L'Association régionale de pickleball de Baie-Comeau multiplie les activités pour faire connaître ce sport de raquette, surtout populaire chez les retraités.

Le président de l’Association, Yves Cyr, a eu un véritable coup de foudre pour le pickleball lors d’un voyage aux États-Unis.

Quand j'ai été deux mois en Floride, je jouais cinq fois par semaine.

Yves Cyr, président de l'Association régionale de pickleball de Baie-Comeau

Ce qu’Yves Cyr aime du pickleball, c’est qu’il contribue à améliorer son équilibre, sa coordination, ses réflexes et ses capacités cardiovasculaires. En plus, il affirme que c’est un sport facile à jouer et qu’il permet de développer des amitiés.  

Il y a un côté social aussi à ce sport-là.

Yves Cyr, président de l'Association régionale de pickleball de Baie-Comeau
Yves Cyr dans un gymnase.

Le président de l'Association régionale de pickleball de Baie-Comeau, Yves Cyr

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Trouver des partenaires sur la Côte-Nord

De retour à la maison, Yves Cyr voulait se trouver des coéquipiers et des adversaires dans la région.

En août 2018, il lance un appel à tous dans le journal local de Baie-Comeau pour trouver des partenaires de jeu. Une lectrice du journal, Céline Riopel, n'avait jamais entendu parler du pickleball, mais l'annonce a piqué sa curiosité. Elle s'est présentée au rendez-vous fixé par YvesCyr avec une amie.

Au début, ils n’étaient qu’eux, puis peu à peu, d’autres sportifs se sont ajoutés au groupe, explique Céline Riopel.

On est arrivées là-bas, les deux seules au début, pour apprendre les bases et tout ça avec Yves. Tranquillement d'autres personnes se sont greffées à nous, dont mon chum la semaine d'après. Depuis ce temps-là, on n’a jamais arrêté.

Céline Riopel avec une raquette dans les mains.

Céline Riopel est l'une des premières joueuses de pickleball de la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

De plus en plus d’adeptes

Maintenant, une trentaine de personnes se réunissent deux fois par semaine à Baie-Comeau pour pratiquer le sport et ce nombre ne cesse de grandir. Quelques jeunes commencent aussi à s’intéresser au pickleball.

C'est vraiment pour tout le monde, soutient Céline Riopel. Pas besoin d'avoir déjà joué à des sports de raquette. C'est un sport qui est quand même plus facile que du tennis ou le badminton. C'est moins dur sur les articulations en général, parce que le sport est quand même un peu plus lent et sur une surface plus petite.

Des gens dans un gymnase.

Une trentaine de personnes se réunissent à Baie-Comeau, chaque semaine, pour jouer au pickleball.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Les joueurs aimeraient maintenant avoir un lieu dédié à leur sport, comme un terrain de tennis ou une patinoire extérieure transformée pour le sport. Yves Cyr est toutefois conscient qu’il devra attirer un plus grand nombre de sportifs.

Plus il va y avoir des gens, plus avec la Ville on va pouvoir finir par avoir des installations qui seraient permanentes pour le pickleball comme ailleurs dans la province.

Il n'y a pas qu'à Baie-Comeau qu'on joue au pickleball sur la Côte-Nord. Yves Cyr vient d'initier de nouveaux adeptes à Port-Cartier. Des amateurs ont aussi commencé à se rassembler à Forestville et à Ragueneau.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Sports