•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tony Fernandez, légende des Blue Jays, meurt à l'âge de 57 ans

Tony Fernandez a joué 12 saisons avec les Blue Jays de Toronto (archives).

Tony Fernandez a joué 12 saisons avec les Blue Jays de Toronto (archives).

Photo : La Presse canadienne / AARON HARRIS

Radio-Canada

L'ancien joueur d’arrêt-court des Blue Jays, qui a gagné la Série mondiale en 1993 avec l'équipe torontoise est mort samedi d'un accident vasculaire cérébral et de complications d'une maladie rénale.

Début février, Imrad Hallim, le directeur et cofondateur de la Fondation Tony-Fernandez, avait annoncé que la légende du baseball avait récemment contracté une pneumonie et avait été placé dans un coma artificiel pour le stabiliser.

Tony Fernandez souffrait de troubles rénaux depuis plusieurs années et avait déjà été hospitalisé pour une polykystose rénale en 2017.

Né à San Pedros de Macoris en République dominicaine, Tony Fernandez a passé 12 saisons avec les Blue Jays sur une carrière de 17 ans dans le Baseball majeur. Il a fait ses débuts avec l'équipe à l'âge de 21 ans en 1993.

Sur Twitter, les Blue Jays ont rendu hommage à l'un des joueurs les plus célébrés et respectés de l'équipe. Son impact sur la communauté du baseball à Toronto et au Canada est incommensurable.

Tony a laissé une marque indélébile dans le cœur d'une génération de partisans des Blue Jays pendant ses 12 saisons inoubliables avec l'équipe.

Blue Jays

Tony Fernandez a aussi joué plus brièvement avec les Padres de San Diego, les Mets de New York, les Reds de Cincinnati, les Yankees de New York, les Indians de Cleveland et les Brewers de Milwaukee.

Le Dominicain a été sélectionné cinq fois au match des étoiles du baseball et a remporté quatre Gants d'or de suite, de 1986 à 1989 avec les Blue Jays. Il détient aussi les records de l’équipe pour les coups sûrs (1583), les matchs joués (1450) et les triples (72).

Les Jays ont ajouté son nom à leur club d’excellence dès 2001 et il a été intronisé au Temple de la renommée du baseball canadien en 2008.

Dans un communiqué, l'organisation dit avoir le coeur brisé d'apprendre la nouvelle de sa mort. En plus de ses performances sur le terrain, il était un homme gentil et généreux qui était toujours prêt à prier pour quelqu'un qui avait besoin d'aide, écrit le Temple de la renommée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Baseball

Sports