•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le propriétaire ébranlé par l’incendie criminel de son épicerie à Cookshire-Eaton

L'espace de livraison du IGA a été touché par l'incendie. Des bouts du mur extérieur sont brûlés. Un conteneur de déchets est au centre de la photo.

L'incendie a endommagé la façade extérieure de l'épicerie près d'un espace de livraison.

Photo :  courtoisie / Éric Cloutier

Radio-Canada

Le IGA de Cookshire-Eaton, situé sur la rue Principale, a été la cible d’un incendie criminel dans la nuit de samedi à dimanche. Pour le propriétaire de l’épicerie, c’est un « drame » qui aura un impact sur la population du coin.

Une voisine nous a appelés cette nuit à 3 h pour nous informer d’un incendie au quai de déchargement, a expliqué le propriétaire de l’établissement, Gilles Denis. Le feu était à l’extérieur, mais il était rendu sur le bâtiment.

On a été 24 pompiers sur les lieux. Le lieu d’origine de l’incendie se situe au niveau de la réception et l’expédition à l’extérieur de l’épicerie. C’est un feu qui était assez imposant à l’arrivée des premiers pompiers. On a demandé l’aide d’East Angus pour maîtriser le brasier le plus rapidement possible, a renchéri le directeur du service des incendies de Cookshire-Eaton, Éric Cloutier.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont vite conclu à un incendie criminel. Aucun suspect n’a encore été arrêté pour l’instant. Un technicien en scène incendie et un enquêteur ont été demandés sur la scène qui demeure sous surveillance [...] l’enquête se poursuit, a ajouté le porte-parole de la SQ, Claude Denis.

L'épicerie pourrait être fermée pendant plusieurs jours selon le propriétaire de l'endroit. On travaille fort pour redécoller dans les meilleurs délais, a-t-il ajouté.

C’est un drame, ça fait 30 ans qu’on est ici [...] on a travaillé fort pour développer ça, on est conscient que c’est un impact négatif pour la population.

Gilles Denis, propriétaire de l’épicerie IGA de Cookshire-Eaton

Des dommages à évaluer

Selon la SQ, les dommages causés à l’épicerie seraient principalement dus à l’eau et à la fumée, principalement au niveau de la salle mécanique. Les gicleurs se sont déclenchés. Ils ont arrosé un peu partout pour empêcher que le feu s’étende, mais malheureusement ça laisse des dommages, a clarifié Gilles Denis.

Selon Gilles Denis, les dégâts auraient été bien plus importants si le bâtiment n’était pas certifié LEED. On récolte les bienfaits d’un bâtiment LEED bien construit parce que l’incendie était limité en raison du travail des pompiers, mais aussi grâce à la qualité du bâtiment, s'est-il réjouit.

Le propriétaire ignore toutefois l’étendue des dommages, autant pour les aliments que pour les équipements. Le gros imprévu c’est que nos équipements sont hautement technologiques, nos circuits ont été mouillés, ce n’est jamais arrivé, on regarde comment on peut se sortir de là.

Personne n’a été blessé. Les résidents des logements avoisinants ont été avertis de se tenir prêts en cas d’évacuation préventive, mais ils ont finalement pu rester dans leur logis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Incendie criminel