•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : Ottawa évacuera des Canadiens à bord du Diamond Princess

Le reportage de Mélissa François.

Photo : Reuters / Issei Kato

Radio-Canada

Le gouvernement canadien a annoncé samedi soir qu’un avion a été affrété pour rapatrier les Canadiens qui sont à bord du navire de croisière Diamond Princess amarré au Japon.

Ottawa souligne dans un communiqué que cette décision a été prise en raison des circonstances extraordinaires auxquelles sont confrontés les passagers du Diamond Princess et pour alléger le fardeau du système de santé japonais.

Les personnes évacuées seront transportées vers la base militaire canadienne à Trenton, en Ontario, où d’autres personnes sont déjà en quarantaine.

Deux Québécois sur le bateau de croisière ont notamment contracté le virus.

Les Canadiens qui présenteront des symptômes du coronavirus devront rester au Japon pour y recevoir les soins appropriés.

Nos experts en santé publique sur le terrain continueront d'aider les Canadiens qui font actuellement l’objet d’une mise en quarantaine au Japon ou qui sont hospitalisés pour y suivre un traitement, a assuré par voie de communiqué la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu.

D’ailleurs, trois fonctionnaires canadiens, dont un médecin, ont été envoyés au Japon pour venir en aide aux Canadiens placés en quarantaine au Japon, a annoncé l’Agence de la santé publique.

En entrevue sur les ondes de RDI, la Québécoise Manon Trudel, aussi à bord du Diamond Princess, a souligné être « très contente » de l'annonce du rapatriement de certains Canadiens.

On irait n’importe où en quarantaine, on irait sur la planète Mars, plutôt que de rester sur le bateau, a-t-elle déclaré.

Se désolant des conditions dans lesquelles les passagers du navire sont maintenus en quarantaine, Mme Trudel s'est également dite bien contente pour les Américains qui, eux, ont été évacués.

J’ai toujours bien aimé mon passeport canadien, mais, aujourd’hui, j’aurais bien aimé avoir un passeport américain.

Manon Trudel

Dans la nuit de dimanche à lundi, plusieurs dizaines d'autobus sont venus chercher les quelque 350 Américains qui se trouvaient toujours à bord, et au moins quarante d'entre eux – infectés par le nouveau coronavirus – seront mis en quarantaine au large du Japon.

Des passagers masqués sont accueillis par des militaires sur le tarmac d'un aéroport.

Les passagers descendent du deuxième avion affrété par Ottawa à la base militaire de Trenton.

Photo : La Presse canadienne / AP/Lars Hagberg

La quarantaine à Trenton se déroule bien

L’agence fédérale a également dressé un bilan positif de la mise en quarantaine des quelque 400 Canadiens à la base aérienne de Trenton.

Ces personnes ont principalement été rapatriées de la province chinoise de Hubei, où est située la ville de Wuhan, considérée comme l'épicentre de la propagation du nouveau coronavirus, dit SARS-CoV-2.

Selon l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, ces Canadiens sont en bonne santé et ne présentent aucun symptôme d'affection par le nouveau coronavirus.

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada.

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

On recense huit personnes atteintes du coronavirus sur le sol canadien après l'annonce d'un nouveau cas en Colombie-Britannique, dont trois en Ontario et les cinq autres en Colombie-Britannique.

Les autorités de la santé du pays ont tenu à souligner que le risque demeurait faible au Canada. Le fait que nous ayons pu détecter rapidement ce cas et prévenir la propagation du virus dans la collectivité démontre que notre système de santé fonctionne comme il le devrait, a souligné l’adjoint de la Dre Tam, le Dr Howard Njoo.

La Chine a annoncé samedi que 68 000 personnes étaient maintenant affectées par le virus sur son territoire continental.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Santé