•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le blocage des trains présente des risques économiques pour la Saskatchewan

Des wagons de marchandises sur lesquels est indiqué le nom de la Saskatchewan sont garés sur une voie ferrée en Colombie-Britannique.

Des wagons de marchandises garés sur une voie ferrée à North Vancouver, en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Radio-Canada

La Saskatchewan risque de perdre des dizaines de millions de dollars de revenus à cause des manifestations qui bloquent les voies ferroviaires au Canada, selon le premier ministre Scott Moe.

Ces manifestations qui empêchent les trains de marchandises et de passagers de circuler sont en appui aux chefs héréditaires Wet’suwet’en de la Colombie-Britannique. Ces derniers s’opposent aux travaux du gazoduc Coastal GasLink sur leur territoire ancestral.

Notre capacité de produire de la potasse, par exemple, devient de plus en plus difficile, parce que les centres de stockage sont pleins et qu'il n’y pas de trains pour la transporter.

Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Scott Moe dit que les trains acheminent plus de 10 % des produits énergétiques de la province. Il affirme avoir mentionné cette question à Chrystia Freeland, la vice-première ministre du Canada.

M. Moe pense qu’Ottawa devrait discuter avec les chefs héréditaires Wet’suwet’en, mais que la Gendarmerie royale du Canada devrait également faire respecter la loi, sans en préciser les modalités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Agriculture