•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les proches d'une des victimes de l'homme accusé de trois meurtres à Regina se confient

Trenna Toto est sur un divan. Elle embrasse un ours en peluche tenu par une fillette.

Trenna Toto embrasse un ours en peluche fabriqué à la mémoire de son fils et qui a été donné aux deux filles de celui-ci.

Photo : Radio-Canada / Kendall Latimer

Radio-Canada

Trenna Toto a été soulagée d’entendre que l’homme soupçonné d’avoir tué son fils de 23 ans, Keenan, est maintenant formellement accusé de son meurtre.

Keenan Toto a été retrouvé sans vie à Regina en décembre 2019. « Nous savons maintenant qui est responsable, mais nous ne savons toujours pas pourquoi c’est arrivé », dit-elle.

L’homme accusé d’avoir tué son fils est un homme de 25 ans également accusé d’avoir commis les meurtres de Jordan Denton et Keesha Cree Alexandra Bitternose.

Jordan Denton, Keenan Toto et Keesha Bitternose.

Jordan Denton, Keenan Toto et Keesha Bitternose ont été tués à Regina entre novembre 2019 et janvier 2020.

Photo : Fournie par Necrocanada.com/Jacqueline Kequahtooway/Melody Bitternose

Des accusations concernant ces trois meurtres ont été déposées en cour le 13 février.

« Je veux le voir en prison pour le reste de ses jours. Je suis tellement fâchée contre lui », admet Trenna Toto en parlant de l’homme accusé du meurtre de son fils.

Trenna Toto parle de son fils comme d’une personne tranquille et timide. Elle n’aurait jamais pensé qu’il allait perdre la vie de façon aussi violente.  

La femme de Keenan Toto, Jacqueline Kequahtooway, a expliqué lors de précédentes entrevues que son mari était sorti ce jour-là pour aller acheter une petite quantité de marijuana, produit qu’il consommait pour l’aider à vaincre une dépendance à la méthamphétamine en cristaux.

« Il voulait changer. Il voulait battre sa dépendance. Ce n’était pas facile et je sais qu’il détestait le fait qu’il consommait de la méthamphétamine en cristaux », a-t-elle partagé au sujet du père de ses deux enfants.

Si elle pouvait dire quelque chose à celui accusé de la mort de son mari, Jacqueline Kequahtooway lui rappellerait que ses filles doivent maintenant grandir sans leur père.

Quant à Trenna Toto, elle a bien l’intention d’assister au procès, même si elle sait qu’apprendre ce qui s’est passé sera difficile.

Avec les informations de Kendall Latimer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Crimes et délits