•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pénurie de médicaments d'ordonnance frappe les pharmacies

Une pharmacienne trie des médicaments.

Il y a une pénurie de médicaments d'ordonnance.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les pharmacies du Québec sont frappées par une pénurie de médicaments d'ordonnance de plus en plus importante, une situation qui inquiète les pharmaciens québécois.

C'est un problème de plus en plus important dans les pharmacies.

Une pénurie de médicaments d'ordonnance frappe celles du Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais aussi du Québec en entier.

Ce qui est le plus problématique, c'est que la pénurie concerne plusieurs types de médicaments, et ce, autant du côté des génériques que des originaux.

La majorité du temps, c'est les produits génériques qui tombent à court et non pas les produits d'origine. Ça peut être n'importe quelle classe thérapeutique, par contre, je dirais que dernièrement on dirait que c'est plus les médicaments pour l'hypertension qui sont à court.

Marc-Antoine Martin, pharmacien propriétaire chez Brunet

Cette situation a pour résultat que les pharmaciens doivent substituer les médicaments en rupture de stock par un équivalent, ce qui ralentit considérablement leur travail.

On ne veut pas qu'il y ait interruption du traitement, alors là il faut se positionner. Par chance, la loi 41 nous permet maintenant de substituer sans devoir contacter le médecin pour demander l'autorisation. Nous, on est capable de le faire les pharmaciens, on trouve une solution.

David Lapierre, pharmacien propriétaire chez Familiprix

Heureusement, pour l'instant, il semble que cette problématique n'a causé aucune situation grave.

Mais sans solution envisageable dans un avenir rapproché, tout porte à croire que les pharmaciens québécois devront continuer à composer avec cette pénurie de médicaments d'ordonnance.

D'après un reportage de Philippe L'Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé