•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Natashquan à Blanc-Sablon en vélo à pneus surdimensionnés

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Les deux aventuriers sur leur vélo.

Samuel Lalande-Markon et Félix-Antoine Tremblay effectuent une expédition de vélo à gros pneus sur la Route blanche, en Basse-Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Félix-Antoine Tremblay et Samuel Lalande-Markon parcourent les 570 kilomètres qui séparent Natashquan de Blanc-Sablon en vélo à pneus surdimensionnés.

Sur la plus grande partie de ce trajet, il n'y a pas de route. Ils devront donc emprunter la Route blanche, un sentier de motoneiges, pour se rendre à destination.

Le fatbike, c'est une nouvelle sorte de vélo, qui nous permet justement de rouler sur des routes comme ça. Pourquoi ne pas l'essayer ? demande Félix-Antoine Tremblay

Le duo compte pédaler 8 heures et parcourir 40 kilomètres par jour.

Des précurseurs

Les deux aventuriers seraient les premiers à faire une aussi longue distance sur la Route blanche en vélo.

On espère réussir!

Félix-Antoine Tremblay, cycliste
Un des deux aventuriers devant son vélo.

Les pneus des vélos utilisés sont de 26 x 5 pouces.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

S'ils dorment souvent sous la tente, des escales sont également prévues dans les villages de la Basse-Côte-Nord. Les ravitaillements en nourriture ont été soigneusement planifiés.

Tous les quatre ou cinq jours, on a un ravitaillement postal qui arrive à un de nos contacts dans les villages ou, lorsqu'on n’en a pas, directement au bureau de poste, indique Félix-Antoine Tremblay.

Rencontres et poésie

Seuls 15 des 30 jours de l'aventure seront destinés au déplacement. Cette cadence permettra aux deux aventuriers d'aller à la rencontre des gens qui habitent la Basse-Côte-Nord.

C'est quelque chose qui frappe l'imaginaire, c'est une route qui dessert une population qui habite là depuis des millénaires.

Samuel Lalande-Markon, cycliste

À l’agenda, une journée d’activité en forêt est notamment prévue avec 150 jeunes de La Romaine.

Les deux aventuriers marchant avec leurs vélos.

Samuel Lalande-Markon et Félix-Antoine Tremblay souhaitent faire des rencontres tout au long de leur périple.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les deux cyclistes documentent leur aventure avec des photos et des vidéos. Ils comptent également raconter leur expérience par l'entremise d'un recueil de poésie inspiré de la Route blanche.

Traverser le territoire, on est dans une certaine forme de poésie puisqu'on est dans un monde qui est rempli d'incertitudes... dans une nature qui a ses propres règles, donc on est vraiment happés par cette espèce de monde là, très incertain, très flou, affirme Samuel Lalande-Markon.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !