•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ministre Proulx se défend d’avoir un trop grand territoire

La ministre responsable de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx.

Marie-Eve Proulx est ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Critiquée par certains, la député de Côte-du-Sud et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, Marie-Ève Proulx, se défend d'avoir un trop grand territoire à couvrir dans ses tâches.

Au cours des derniers mois, certains élus et porte-paroles d'organismes ont avancé que la tâche demandée à la députée-ministre était beaucoup trop importante.

Questionnée sur le sujet, Marie-Ève Proulx dénonce ces propos. Elle admet toutefois que son travail d'accompagnement se fait quelquefois dans l'ombre.

Mme Proulx indique que cela ne l'empêche pas de répondre aux demandes des résidents des trois régions administratives à sa charge.

Je suis présente, mais parfois dans l’ombre. De toute façon, mon rôle comme ministre responsable n’est pas de me substituer aux députés, qu’ils soient péquistes ou caquistes, mais bien de les accompagner, de travailler avec eux dès qu’ils ont des projets, a-t-elle indiqué.

Rectifier les faits

Par ailleurs, Marie-Ève Proulx a tenu à rectifier certains faits mentionnés dans un communiqué publié par la Ville de Rivière-du-Loup.

Vendredi, la mairesse Sylvie Vignet a dénoncé le fait que sa Ville n'ait obtenu aucune nouvelle place subventionnée pour des centres de la petite enfance.

Marie-Ève Proulx a tenu à rappeler que les annonces faites par son gouvernement cette semaine portaient spécifiquement sur un appel de projets pour les mères étudiantes. Selon Mme Proulx, aucune demande n'a été faite par le milieu lors de cet appel de projets.

C’est évident que Rivière-du-Loup n’a pas été retenu, car ils n’avaient pas déposé de projet.

Marie-Ève Proulx, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

Il faut mentionner aussi, encore il y a quelques semaines à peine, on est allé à Saint-Modeste près de Rivière-du-Loup, un 40 places supplémentaires pour les familles de la région, a défendu la ministre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !