•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le travail interrompu après deux éboulements dans une mine du Cap-Breton

Enseigne sur la clôture entourant la mine Donkin.

L'entrée de la mine de charbon de Donkin, au Cap-Breton.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le ministère du Travail de la Nouvelle-Écosse a ordonné jeudi en fin d’après-midi l’interruption des activités de la mine de Donkin, au Cap-Breton, après un deuxième éboulement en moins de deux semaines.

Les éboulements du 2 février et du 13 février sont survenus dans le même secteur de la mine de charbon de Kameron Collieries, à Donkin. Dans les deux cas, il n’y a eu ni blessé ni bris d’équipement, indique le ministère du Travail.

Paul McEachern, un porte-parole de Kameron Collieries, indique que de 35 à 40 mineurs travaillaient jeudi dans le secteur où s’est produit l’incident.

Aucun charbon ne sera extrait de la mine avant que le ministère du Travail n’en donne le feu vert. Des inspecteurs de la province sont descendus dans la mine vendredi pour étudier la situation.

Avec les informations de La Presse canadienne et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Prévention et sécurité