•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visé par une plainte pour harcèlement, Kevin Arseneau raconte sa version des faits

Un homme donne une entrevue à la caméra.

Le député provincial pour Kent-Nord, Kevin Arseneau.

Photo : Radio-Canada / Pierre Richard

Radio-Canada

Le président de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, Daniel Guitard, a déclaré jeudi qu’une plainte a été déposée cette semaine par un député contre un autre député membre de l’opposition. Il a précisé que les noms des membres concernés étaient confidentiels.

Après avoir laissé entendre sur Twitter mercredi qu’il avait été témoin d’une situation d’intimidation, Kevin Arseneau a annoncé vendredi par voie de communiqué qu’il est le député visé par cette plainte.

Il explique qu’il a tenu à publier un communiqué pour préciser certains points et pour que la vérité soit connue.

Le député vert raconte qu’il s’est senti dans l’obligation de pousser calmement une personne qui le menaçait verbalement et qui le confinait entre son corps et une table.

À la sortie du travail du comité, une personne s'est dirigée vers moi. Elle s'est approchée très près et à ce moment-là, j'ai été agressé verbalement et elle m'a empêchée de quitter la salle.

Kevin Arseneau, député vert de Kent-Nord

Il explique qu’il s’est senti en danger et que c’est ce qui a motivé son geste, qu’il ne regrette pas.

Malgré mes demandes répétées de cesser et de me laisser passer, la personne a continué à m'agresser. À un certain moment, je me suis senti menacé et en danger, raconte le politicien.

Pour assurer ma propre sécurité, j'ai donc poussé calmement la personne en question pour pouvoir quitter les lieux. La personne m’a suivi en bas des escaliers et l'agression verbale s'est poursuivie jusqu'à ce que d'autres personnes interviennent, expose-t-il.

Je vais me tenir debout parce que je maintiens que j'ai le droit d'exercer mon travail en toute sécurité.

Kevin Arseneau, député vert de Kent-Nord

L’élu qui représente les verts conclut en soutenant qu’il déplore ce genre de comportement dans un contexte de travail parlementaire où la démocratie et le respect devraient régner.

Si vous vous êtes déjà trouvé dans une situation d'agression, n'hésitez jamais à dénoncer vos agresseurs, conseille-t-il.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale